ANP Tahoua : Cérémonie de réception d’un centre de prise en charge holistique des victimes de violences basées sur le genre ANP Tillabéri : Inauguration du laboratoire d’agro-écologie de l’Université Boubakar Bâ couplée à une journée porte ouverte ANP La journée mondiale contre le travail des enfants célébrée à Dosso ANP Niger : La Fondation Issoufou Mahamadou (FIM) tient sa première Assemblée Générale à Niamey GNA Assemblyman donates 30 coconuts seedlings GNA Komenda College of Education launches ‘One Student, One Tree’ Project. ACI l’Arpce appelée à plus de rigueur pour la sécurité des consommateurs ACI Point sur les chiffres fiscaux du budget indicatif de la loi rectificative APS ABDOULAYE FAYE ÉTAIT PÉTRI DE COURAGE ET D’INTÉGRITÉ (MACKY SALL) APS CORONAVIRUS : UN DÉCÈS ET 52 NOUVEAUX CAS ANNONCÉS

L’importance du binôme « Leadership-gouvernance » exposée devant des sénateurs


  6 Juin      70        LeaderShip Feminin (320),

   

Kinshasa, 06 juin 2020 (ACP). Le sénateur Matata Ponyo a insisté vendredi, au Palais du peuple sur l’importance de ce qu’il a appelé « Binôme Leadershipgouvernance », dans une communication aux sénateurs, réunis dans le cadre d’une conférence parlementaire.
À cette occasion, Augustin Matata Ponyo, ancien Premier ministre, a partagé sa réflexion sur le leadership et la gouvernance comme élément important pour le progrès des populations.
Le conférencier a dit que ce binôme était incontournable devant des défis découlant des groupes de pression. Pour lui, c’est à ces conditions qu’on peut relever les défis du développement
en RDC. Pour Augustin Matata Ponyo, des pays occidentaux et orientaux se sont développés grâce à la vivacité de ce binôme leadership-gouvernance. Il a cité le cas des pays comme : Île Maurice et d’autres pays qui ne disposent pas d’importantes ressources naturelles.
L’orateur a félicité le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour sa lutte contre la corruption et l’ensemble des décisions prises conformément à sa vision.
« La corruption est l’antithèse du développement », a-t-il souligné. Auparavant, Augustin Matata Ponyo avait passé en revue les efforts faits pendant son passage à la Primature notamment pour maîtriser l’inflation et assurer des performances macroéconomiques « exceptionnelles. »
Au plan budgétaire, a-t-il ajouté, il avait été mis fin au financement monétaire de déficit et favoriser la reconstruction des infrastructures, la construction de plus de 700 écoles et de centaines d’hôpitaux ainsi que la construction du « bâtiment intelligent du gouvernement, » la réhabilitation de l’hôtel du gouvernement, la mise en marche de minibus appelés « Esprit de vie, » l’achat des locomotives neuves, la bancarisation de la paie des agents de l’État, etc.

Dans la même catégorie