- FAAPA FR - http://www.faapa.info -

Covid-19 : Le Gouvernement du Niger compte prendre des sanctions contre le non-respect des mesures barrières

Niamey, 21 janvier (ANP) – Le Gouvernement du Niger entend prendre des sanctions contre ceux qui ne respecteront pas les mesures barrières qu’il a édictées dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid-19.

C’est ce qui ressort des conclusions de la 23ème réunion du Comité interministériel de la gestion de la riposte à la pandémie de la Covid-19, présidée ce jeudi 21 janvier 2021 par le Premier Ministre et Chef du gouvernement nigérien, M. Brigi Rafini, également président dudit Comité.

Cette réunion a également eu à examiner la situation de la riposte à la pandémie ; la mise en œuvre des mesures édictées par le gouvernement et la question du vaccin contre la Covid-19. C’est après quoi qu’elle a proposé au Gouvernement un projet de décret portant sanctions en cas de non-respect des mesures barrières édictées par le Gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Ces mesures concernent, entre autres, le port des bavettes dans les administrations publiques et privées et dans les lieux des grandes affluences des populations, le lavage des mains au savon, ou encore la distanciation entre les personnes.

Cette décision fait surtout suite à la recrudescence de la maladie constatée ces derniers temps au Niger et même dans le monde. En effet, en introduisant cette réunion, le Premier Ministre Brigi Rafini a fait constater que « même si cette pandémie a été sous contrôle dans sa première phase, au vue de la deuxième vague, nous devrons nous armer de toutes les capacités nécessaires pour avoir des résultats acceptables pour notre pays ».

Concernant l’application des différentes mesures barrières, a-t-il fait observer, « beaucoup reste à faire, notamment quant au respect des mesures barrières édictées par le gouvernement ».

Désormais, a-t-il fait savoir, « tout celui qui refuse d’observer les mesures barrières édictées dans l’intérêt général de la santé des populations va être sanctionné », précisant que « le Gouvernement va mettre toute sa volanté et sa détermination dans la lutte contre la Covid-19 ».

Evoquant la question du vaccin, le Chef du Gouvernement nigérien a indiqué que son Gouvernement « est en train d’accélérer toutes les démarches pour effectivement acquérir le vaccin dans le plus bref délai ».

Faisant le point de la situation de la gestion de la pandémie, le Ministre de la Santé Publique par intérim, M. Ahmed Boto, a relevé que « le R0 est de 0,280 à la date du 20 janvier 2021 contre 0,297 à la date du 5 janvier », notant ainsi « une légère baisse ».

Par rapport à la stratégie de riposte, au 20 janvier 2021, « le total des cas confinés est de 22.304, les cas sortis du confinement sont au nombre de 21.162, tandis que le total en cours de confinement est de 1.142 », a-t-il souligné.

Parlant de la stratégie de prise en charge, le Ministre de la Santé Publique a indiqué qu’au total 70.232 tests ont été réalisés au 21 janvier 2021 ; 4.249 cas ont été confirmés ; 3.224 cas sont sortis guéris ; 144 décès enregistrées ; 778 patients actifs et 56 hospitalisations dont 3 en réanimation.

Notons que du 1er novembre 2020 au 20 janvier 2021, 3.029 cas ont été notifiés sur 4.249 au total, soit 75% de l’ensemble des cas notifié depuis le 19 mars 2020.

Selon le Ministre Ahmed Boto, cet état de fait est lié à la problématique du respect des mesures barrières édictées par le Gouvernement au niveau de la population ; l’insuffisance des ressources financières pour la motivation des équipes de riposte ; l’accompagnement des sites de prise en charge et les investigations.