GNA Parliament set to vet President’s nominees GNA COVID-19: Ghana records more than 600 daily infections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux tonnes de ciment et un million pour soutenir la construction de deux mosquées à Tengrela AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre KKB attendu dimanche dans le village du président Laurent Gbagbo APS UNE ASSOCIATION FRANÇAISE OFFRE DU MATÉRIEL MÉDICAL À L’HÔPITAL RÉGIONAL DE THIÈS APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : AUGUSTIN SENGHOR DIT SE PRÉSENTER EN CANDIDAT FAVORI APS DES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ NOUÉS À DIOURBEL POUR OFFRIR DES EMPLOIS À 308 JEUNES APS LE SIÈGE DE LA ZONE A DE L’UFOA SERA DÉLOCALISÉ À DAKAR AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement de la deuxième dose de la vitamine A et de déparasitant à Gbéléban AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier préfet du département de Bonon présenté à la population

11ème Rencontre à Tahoua du cadre de concertation des acteurs intervenant dans le domaine l’adaptation aux changements climatiques


  3 Décembre      8        Environnement/Eaux/Forêts (2398),

   

Tahoua 3 Dec (ANP)-Le cadre de concertation des acteurs intervenant dans le domaine de l’adaptation aux changements climatiques (CCAACC) a débuté ses travaux, ce jeudi 3 décembre 2020 dans la salle de réunion de la mutuelle Daoure de Tahoua.

Cette rencontre regroupe une soixantaine des participants et se tient chaque année en prélude à la conférence mondiale des parties prenantes sur le changement climatique qui se tient chaque année en Afrique, en Europe, Asie ou Amérique. Cette conférence regroupe 197 pays ayant ratifié la convention.

Au menu de la Rencontre, l’on retiendra une visite de terrain des réalisations des partenaires de la région de Tahoua, présentation sur des initiatives ou expériences sur l’adaptation aux changements climatiques, agriculture intelligente du climat, élevage et changement climatique au Niger.

Cette rencontre du cadre de concertation vise à partager les expériences des initiatives, projets et programmes sur l’adaptation aux changements climatiques, renforcer les capacités des principaux acteurs membres du cadre sur les questions d’adaptation aux changements climatiques, identifier des leçons apprises et mettre en place des mécanismes de capitalisation et diffusion, communication des expériences nationales en matière d’adaptation et d’agriculture intelligente face au climat.

Elle vise également à amener toutes les parties prenantes à participer activement à la mise en œuvre, au suivi et à l’évaluation des activités d’adaptation et d’agriculture intelligente face au climat aux fins de favoriser le développement local et communautaire et renforcer la dimension genre dans les activités d’adaptation..

Au Niger l’agriculture est la principale source de subsistance de la majorité des populations. Elle représente l’essentiel de l’économie du pays, contribuant au PIB à hauteur de 32,6% (INS.2019).

Cependant le système actuel de production demeure encore extensif. En effet, il ressort d’une étude réalisée dans le cadre du Programme Land Use Cover que les Terres sylvopastorales ont enregistré une réduction estimée à 111000 ha sur la période allant de 1975 à 2013 alors que les superficies emblavées par les cultures agricoles ont augmenté annuellement de 108616 ha pour la même période (CILSS, 2015).

Ainsi les pertes de terres sylvopastorale sont principalement causées par le défrichement agricole.

À cette problématique s’ajoute le contexte actuel du  changement climatique marqué par la hausse continue des températures, les sécheresses récurrentes, les différentes catastrophes naturelles.

En outre, la forte croissance démographique (taux d’accroissement 3,9%) requiert une forte augmentation de la production agricole ce qui constitue un réel défi pour l’atteinte de la sécurité alimentaire prônée par l’initiative 3N et les objectifs du Développement Durable (ODD).

TSA/AS/ANP 024 décembre 2020

Dans la même catégorie