MAP Praia abrite le deuxième Forum sur la santé en Afrique GNA Minister warns directors against interference in award of road contracts NAN Dentist advises public to avoid high intake of refined carbohydrates NAN AFCON 2019: We dedicate qualification to God, Tanzanians — Coach Amuneke NAN AFCON U-23 Qualifier: Dream Team V11 victory excites fans MAP Sahara marocain : Sao Tomé-et-Principe continuera à se positionner au côté du Maroc dans sa défense de sa cause juste (ministre des Affaires étrangères) MAP La ministre nigérienne de l’Intégration africaine félicite le Maroc pour la réussite de la Conférence sur l’appui de l’UA au processus politique de l’ONU sur le différend autour du Sahara marocain MAP Cyclone Idai, le Mozambique compte ses victimes et prie pour éviter le pire MAP La Ligue africaine des écoles supérieures d’art dramatique plaide à Paris pour un véritable partenariat Nord-Sud MAP Le Maroc en vaste opération de charme à l’Africa CEO Forum de Kigali

56e edition de la journee de la femme africaine:une réunion préparatoire annonce l’événement


  11 Juillet      55        LeaderShip Feminin (411), Société (47804),

   

Lomé,  11 juil 2018 – (ATOP) – Une réunion préparatoire des activités de la célébration cette année de la 56e édition de la journée de la Femme africaine placée sous le thème national « Femmes, élections et paix un développement durable » s’est tenue le mercredi 11 juillet à Lomé.
Cette rencontre à l’actif du ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation a réuni les partenaires techniques et financiers, des membres des cellules focales genre des ministères, ainsi que des représentants des associations et ONG œuvrant à la promotion des droits de la femme.
L’objectif de cette activité est de partager avec les participants le thème retenu par le Togo, de présenter les activités proposées par le ministère et de recueillir leurs contributions et propositions afin de faire de cette commémoration, un événement national.
Pour cette édition dont l’apothéose est attendue à Kanté, dans la préfecture de la Kéran, le ministère prévoit organiser des émissions radios télévisées et des activités dans les chefs-lieux des préfectures. Le but visé par cette 56e édition est d’améliorer le niveau d’implication des femmes dans les processus électoraux à travers des sensibilisations sur leur participation aux élections non seulement en tant qu’électrices mais aussi en tant que candidates. Il sera aussi question de les édifier sur leurs contributions à la promotion de la paix et la cohésion sociale avant, pendant et après des élections.
Dans une présentation, la directrice de la Coopération, de la Promotion des activités économique de la famille, Claudine Otimi a souligné que le thème retenu par le Togo cette année trouve sa justification dans les directives de développement actuelles aussi bien au niveau international, continental et national. « Il s’inscrit dans la réalisation de la cible 5 de l’ODD, et trouve son ancrage dans le domaine prioritaire 9 retenu par l’Union africaine pour la décennie de la femme africaine 2010-2020 et dans la politique paritaire contenu dans l’agenda 2063 qui visent une égalité de chances aux postes décisionnels dans les institutions privées et publiques.», a-t-elle expliqué. Selon elle, ce thème au plan national est en parfaite cohérence avec la politique paritaire prônée par le chef de l’Etat et traduit la politique nationale pour l’équité de genre dont le plan d’action met en exergue la promotion de la participation équitable des hommes et femmes à la gestion du pouvoir.
Mme Otimi a pour finir indiqué que ce thème vient à point nommé « si l’on considère que notre pays a en vue des échéances électorales notamment les législatives prévue pour 2018 et les locales dans un avenir proche ».
« Bien que les différentes mesures prises par le gouvernement notamment la mise en place du programme de leadership politique des femmes et les révisions successives du code des personnes et de la famille et du code électoral soient favorables à la participation de la femme au processus électoral, des disparités subsistent encore. Les femmes demeurent sous-représentées dans la plupart des instances nationales de décisions dont les postes électifs », a laissé entendre le secrétaire général du ministère chargé de la Promotion de la Femme, Biléba Stanislas. Il a ajouté que c’est pour remédier à cela qu’un système de mentorat et d’appui-accompagnement des femmes a été mis en place et une académie politique des femmes dont la première série de formations a été exécutée cette année.
M. Biléba a ensuite convié les participants à des échanges fructueux non seulement pour rehausser l’éclat de la fête mais aussi pour réaliser l’objectif final, celui d’avoir une masse critique de femmes en politique en vue d’une représentation équilibrée au niveau de différentes instances de prise de décisions au Togo.
ATOP/CA/AJA

Dans la même catégorie