MAP Côte d’Ivoire: le gouvernement examinera l’octroi à l’opposition d’un poste de vice-président à la Commission électorale MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : 7 morts dans des heurts près d’Abidjan MAP Nigeria: des hommes armés tuent 20 villageois dans le nord-ouest AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le PM Hamed Bakayoko échange avec les ambassadeurs des pays membres du Conseil de sécurité AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Dialogue politique: Le gouvernement accède à la demande de restructuration de la CEI formulée par l’opposition AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : Anoblé explique les enjeux de la candidature de Ouattara aux chefs de communautés de San-Pédro AGP Media/Obsèques feu Ben Daouda Sylla : L’ex-directeur général de l’AGP a regagné sa dernière demeure à Conakry. AGP Labé/ Présidentielle 2020 : les activités toujours paralysées et des blessés enregistrés à l’hôpital régional. APS LE DG DE L’ISRA DÉPLORE LES PERTES OCCASIONNÉES PAR LES BIO AGRESSEURS APS ADOPTION D’UNE SÉRIE DE DÉCRETS RELATIFS AUX ACTIVITÉS PÉTROLIÈRES ET GAZIÈRES

Afrique/Technologie : Vers la mise en place d’un mécanisme de financement des inventions africaines


  16 Octobre      56        Politique (12126),

   

BRAZZAVILLE, 16 OCT (ACI) – L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi) a engagé une étude sur un mécanisme de financement de l’invention et de l’innovation pour résoudre le problème de la valorisation des inventions et des technologiques, a fait savoir, le 15 octobre à Brazzaville, le directeur général de ladite organisation, M. Denis L. Bohoussou.

S’exprimant à l’ouverture de la 8ème édition du Salon africain de l’invention et de l’innovation technologique (Saiit), il a souligné que le problème de la valorisation des inventions et des technologiques constituent la principale contrainte des inventeurs et innovateurs.

De ce fait, l’Oapi s’évertue à mettre en place des mesures institutionnelles et financières pour soutenir et promouvoir l’innovation technologique dans ses Etats membres, a-t-il fait savoir, tout en notant l’importance de l’innovation technologique pour les pays africains qui aspirent au développement économique et social.

Parmi ces mesures figurent le soutien aux activités de recherche et de développement technologique, en amont des dépôts de demandes de brevets en faveur des chercheurs des Etats membres et la contribution aux frais de dépôt des demandes de brevets des inventeurs isolés, des Universités et des centres de recherche.

Au nombre de ces mesures, il y a aussi la prise en charge des frais de participation au Saiit des inventeurs par les pays membres, l’appui financier aux inventeurs méritants pour leur participation aux salons internationaux et l’accéder aux opportunités d’affaires avec des partenaires étrangers.

«Ces actions bien que louables doivent être supportées par de véritables mesures nationales pour atteindre efficacement le but escompté», a reconnu M. Bohoussou à cette édition placée sous le thème «Propriété intellectuelle, innovations et défis sanitaires : des solutions endogènes».

Selon lui, les Etats doivent créer un véritable système de l’innovation, dans lequel les acteurs, à savoir l’Etat, les universités, les inventeurs isolés, les entreprises et les investisseurs doivent jouer pleinement leur rôle afin de favoriser l’émergence des petites et moyennes entreprises innovantes.

Pendant trois jours, les inventions et les innovations exposées permettront non seulement de jauger le niveau de créativité des Etats membres de lOapi, mais aussi leur capacité à trouver des solutions endogènes aux difficultés auxquelles ils sont confrontés, a dit M. Bohoussou. (ACI)

Dans la même catégorie