APS INONDATIONS : LA CROIX ROUGE PROMET UNE ASSISTANCE HUMANITAIRE À 8.100 PERSONNES APS LES PARTENAIRES AU DÉVELOPPEMENT POUR « UNE GESTION EFFICACE ET PRUDENTE » DE LA DETTE SÉNÉGALAISE (AMBASSADEUR UE) APS UN PARTENARIAT ENTRE LA SFI ET L’OCP AFRICA POUR RENFORCER LE RIZ ET LE MILLET APS COVID-19 : LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHUTE DE PRÈS DE 5 POINTS DANS L’UEMOA AGP Mamou/société: A 85 ans, le président du district de Gouba, meurt sur le chemin de son champ AGP Tougué/ examens nationaux: La Préfecture classée première dans la région de Labé AGP Guinée/Média : ‘’ENVELOPPE FERMÉE’’, nouvelle technique d’arnaque dans le journalisme ANP EUCAP Sahel Niger : La Mission est prolongée jusqu’en 2022 ANP Niger : Le mandat de la Mission EUCAP Sahel Niger prolongé jusqu’en septembre 2022 ABP Les condoléances du maire de N’Dali aux parents des victimes péries dans l’incendie d’un camion

ANTÓNIO GUTERRES : ‘’LA PANDÉMIE A BOULEVERSÉ L’ÉDUCATION’’


  5 Août      13        Santé (7485),

   

Dakar, 4 août (APS) – Le secrétaire général des Nations unies a décrit mardi un tableau sombre de l’éducation dans le monde, qui est ‘’bouleversé’’ par la pandémie de coronavirus.

‘’La pandémie de Covid-19 a bouleversé l’éducation comme jamais auparavant’’, a déclaré António Guterres au lancement de la note de synthèse consacrée à ce secteur et au Covid-19.

Selon le chef des Nations unies, ‘’à la mi-juillet, plus d’un milliard d’élèves avaient été touchés par la fermeture des écoles dans plus de 160 pays’’.

‘’A travers le monde, 40 millions d’enfants d’âge préscolaire n’ont pu bénéficier d’une première année d’éducation pourtant si importante. Les parents, et notamment les femmes, ont dû assumer le lourd fardeau d’avoir à s’occuper des enfants à domicile.’’

Selon M. Guterres, en dépit de la poursuite de l’enseignement à distance par radio, par télévision ou en ligne, et malgré la mobilisation des enseignants et des parents, ‘’beaucoup d’élèves n’étaient pas connectés’’.

‘’Les apprenants handicapés, les membres de minorités ou de groupes défavorisés, les déplacés ou réfugiés ou ceux encore vivant dans des zones reculées courent le plus grand risque d’être laissés-pour-compte’’, a-t-il averti.

‘’Même ceux qui ont accès au télé-enseignement ne sont pas certains de réussir, du fait de leurs conditions de vie et notamment de la répartition équitable des tâches ménagères’’, a-t-il ajouté.

Selon António Guterres, l’avenir s’était assombri avant même la pandémie de Covid-19, car ‘’la crise de l’apprentissage nous menaçait déjà’’.

Il a rappelé que ‘’plus de 250 millions d’enfants en âge d’aller à l’école n’étaient pas scolarisés’’.

‘’Dans les pays en développement, poursuit-il, seul un quart des élèves sortait de l’école secondaire en ayant acquis des compétences de base.’’

António Guterres estime que le monde est désormais confronté à ‘’une catastrophe qui touche toute une génération et risque d’empêcher l’humanité d’exploiter un énorme potentiel, de compromettre des décennies de progrès et d’aggraver encore des inégalités tenaces’’.

‘’Les répercussions de cette crise sur la nutrition des enfants, le mariage d’enfants et l’égalité des genres, entre autres, sont très inquiétantes’’, a-t-il prévenu.

António Guterres explique que ‘’c’est dans ce contexte que s’inscrivent la note de synthèse’’ qu’il a lancée ce mardi et la nouvelle campagne ‘’Sauvons notre avenir’’, une initiative prises avec des partenaires dans le domaine de l’éducation et des organismes des Nations unies.

‘’Nous sommes à un tournant décisif pour les enfants et les jeunes du monde entier. Les décisions que les gouvernements et leurs partenaires prennent aujourd’hui auront des effets durables sur des centaines de millions de jeunes et influenceront les perspectives de développement des pays pendant des décennies’’, a-t-il souligné.

Dans la même catégorie