APS CAN U 23: A JOSEPH KOTO DE VALIDER LE CARTON PLEIN AIP Côte d’Ivoire/ Le Patronat se mobilise pour l’enrôlement de son personnel à la CMU AIP Côte d’Ivoire/ Une cargaison de riz présumé avarié saisie et soumise à des analyses, selon le DG du Commerce extérieur MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) APS SENEGAL: NGOUDIANE DOTÉ D’UN FOYER DE FEMMES ET D’UNE UNITÉ DE TRANSFORMATION DE PRODUITS CÉRÉALIERS MAP Burkina Faso: les deux enseignants kidnappés le 11 mars retrouvés morts AIP La Côte d’Ivoire en lice pour la Coupe d’Afrique de la Boulangerie à Casablanca MAP Nairobi parmi les métropoles les plus chères pour les expatriés (Economist Intelligence Unit) AIP Côte d’Ivoire/ La police de Bondoukou instruite sur les documents de commercialisation de la noix de cajou AIP Côte d’Ivoire/ Le dialogue, la seule issue pour arriver à la paix (Raffarin)

Appui aux Padel et assainissement de la ville de Ouagadougou: La boad alloue 40 milliards de FCFA au Burkina Faso


  1 Juin      41        Coopération (4987), Finance (3730),

   

Lomé, le 1er juin (ATOP) – Deux conventions de financement d’un montant de 40 milliards de FCFA ont été conclus le jeudi 31 mai à Lomé, entre la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et l’Etat du Burkina Faso.
Le premier d’une valeur de dix (10) milliards de FCFA, est relatif à la mise en œuvre  de la phase 3 du projet de renforcement du réseau d’assainissement des eaux fluviales de la ville de Ouagadougou.
Ce projet a pour objet, l’aménagement de l’exutoire à l’intérieur et en aval du Parc Bangr Warango. Il se traduit en terme de recalibrage du marigot Kadiogo à l’intérieur dudit Parc en chenal en terre sur une longueur de 2.749 mètres et du revêtement, en canal en béton armé, des tronçons du marigot  contigus au Par et en aval du dalot  de An Nayélé, sur une longueur de 4.963 mètres. Ce dessein prend également en compte le prolongement du recalibrage  du marigot Kadiogo jusqu’à 500 mètres après sa confluence avec le marigot du Goudrin, en chenal en terre  sur une longueur de 1.500 mètres.
Il prévoit en outre, l’éclairage public le long du marigot Kadiogo à l’intérieur du Parc Bangr Wéogo sur le canal revêtu à l’intérieur du Parc, l’aménagement de pistes de service et d’allées piétonnes le long des canaux et chenaux. A cela s’ajoutent la sensibilisation de la population  à la gestion des déchets solides et l’appui de la commune de Ouagadougou en matériels et des formations.
Les objectifs  de développement  visés par le projet sont notamment : la contribution à l’amélioration de l’accès de la population à un service d’assainissement durable en augmentant le nombre de personnes ayant accès à un tel service grâce à la réalisation des différents aménagements projetés, et la création de 6.858 emplois indirects et induits dans le domaine de la gestion des déchets.
Le second  financement de 30 milliards de FCFA,  concerne la mise en œuvre du Programme d’Appui au Développement des Economies Locales (PADEL) au Burkina Faso. Il porte sur la mise à disposition de kits de développement local intégré (KIT-DELI) et l’institution de micro-crédits au profit de quinze mille (15.000) micros et très petites entreprises, ainsi que le renforcement des capacités techniques et entrepreneuriales des micro entreprises et des organisations  professionnelles de producteurs.
Ce programme qui couvre la période 2016 – 2020, contribuera à réduire les disparités infrastructurelles inter et intra régionales à travers la fourniture des services énergétiques modernes et des infrastructures  socioéconomiques de base, aux collectivités et aux micros et petites entreprises, y compris la création d’emplois.
Les documents ont été paraphés par le président de la BOAD, Christian Adovelande et la ministre  de l’Economie, des Finances et du Développement du Burkina Faso, Mme Rosine Coulibaly Sori.
M. Adovelande a, à l’occasion, souligné que la réussite de ces projets dépendra de la capacité des communes bénéficiaires à entretenir et gérer au mieux les infrastructures relevant de leur attribution. Il a réaffirmé la disponibilité de son institution à accompagner le gouvernement burkinabè dans la mise en œuvre de son plan de développement.
Mme Coulibaly Sori  a au nom du gouvernement burkinabè et des populations bénéficiaires rassuré que les fonds alloués à son pays « permettront à l’opinion de sentir qu’il y a un réel changement dans les habitudes ». ATOP/SAS/AA

Dans la même catégorie