MAP Relance Post-Covid: la diplomatie économique se mobilise conformément aux Très Hautes Instructions Royales MAP ONU: l’appui du Maroc à la République centrafricaine ne s’est jamais démenti (M. Bourita) AGP Boké-Energie: Lancement des travaux d’interconnexion Boké-Saltino AGP Guinée- Présidentielle 2020: Une délégation de la société civile ouest-africaine reçue à la CENI GNA Cargill Ghana Limited disburses GHS6m to 19,000 Cocoa farmers AGP Labé : Présentation du roman « Une certaine idée de l’Afrique  » du professeur Alpha Condé. AGP Guinée- Présidentielle 2020 : 75% de distribution des cartes d’électeurs en 11 jours INFORPRESS Jorge Carlos Fonseca adresse un message faisant allusion à la rentrée scolaire 2020/21 INFORPRESS São Vicente vai ter parque solar de 5 mega watts – concurso lançado até final do ano – ministro

BASKET : « LA CRBS N’EST PAS UNE INSTANCE PARALLÈLE À LA FÉDÉRATION DE BASKET » (MEMBRE)


  19 Août      10        Sport (4250),

   

Louga, 19 août (APS) – La Convergence pour le renouveau du basket sénégalais (CRBS) n’est pas une instance parallèle à la Fédération sénégalaise de basket, mais un regroupement d’acteurs mettant en commun leurs efforts pour faire avancer le basket-ball, a assuré, mercredi, le président de l’Excellence basket club de Louga, Amadou Dieng.

En tant que membre de ce regroupement créé récemment par des acteurs de la discipline, il a précisé que l’idée de le mettre sur pied était « née d’une situation inconfortables que les équipes des régions ont vécu lors d’un tournoi de montée en première division à Dakar ».

C’est sur la base de ce constat que les ligues ont été réunies, « pour discuter de la situation du basket et de comment faire évoluer les choses », a-t-il expliqué dans un entretien avec l’APS.

Le président de la Fédération sénégalaise de basket-ball, Babacar Ndiaye, a exprimé son désaccord au sujet de la création d’un tel mouvement et prévenu que l’instance dirigeante « n’acceptera plus qu’une équipe fasse partie de cette structure parallèle ».

Mais pour Amadou Dieng, la convergence n’est pas une structure au même titre que la fédération, car elle n’a « ni bureau, ni identité, ni statut, ni rien ».

En fait, elle réunit des gens qui ont choisi de mettre leurs efforts au service du basket pour « se retrouver et donner des idées », tout en souhaitant que la discipline « aille de l’avant », a-t-il fait valoir.

« Le président de la Fédération a menacé pour dire que tout club qui y participerait serait exclu. A partir de ce moment, nous avons décidé, avec notre club Excellence, de continuer à visage découvert », a-t-il soutenu.

Il a annoncé que son équipe va ainsi « accueillir, samedi, la première rencontre de cette convergence à Louga ».

« Si tout cela est dérangeant, nous n’y comprenons plus rien. Nous sommes dans une démocratie et les gens sont libres de donner leurs avis », a-t-il ajouté.

Le président de la ligue régionale de basket-ball de Louga, Alé Fall, affirme pour sa part que sa structure se « démarque de cette réunion ». Selon lui, « la majorité des clubs de la région de Louga » n’adhère pas à cette initiative.

« Si la bonne marche de notre sport favori est leur motivation, ces questions doivent être discutées dans les instances du basket-ball, en l’occurrence les ligues, les districts et la fédération. Cette convergence tente de zapper le travail de la Fédération à une année de l’élection », a-t-il accusé.

Dans la même catégorie