APS PLUS DE 19 MILLIARDS POUR LE BUDGET 2021 DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE APS CAF : CRÉATION D’UN COMITÉ NATIONAL DE SOUTIEN À ME AUGUSTIN SENGHOR AIP Réunions statutaires et célébration du 20 ème anniversaire du GIABA AIP COVID-19: Vingt et un nouveaux cas de contamination ce lundi 30 novembre AIP Covid-19 : Un rapport présente les capitaux privés et les fonds en capital-risque comme des opportunités d’investissement (communiqué) ANGOP Angola: PR considera Igreja parceira para o desenvolvimento ANGOP Covid-19: Angola regista 88 recuperações e 36 novos casos GNA HUAWEI Y9a: Your ideal gaming and binge-watching device GNA “I cannot confirm that Cocoa Nti and Ominfert fertilizer was procured in 2018”- witness AIP Covid-19 : Une Ong sensibilise des producteurs de café-cacao sur les mesures barrières

Budget 2021: un montant de 293,34 milliards Fcfa pour le fonctionnement du ministère du Budget


  18 Novembre      4        Politique (13145),

   

Abidjan, 18 nov 2020 (AIP)- Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, a défendu, mercredi 18 novembre 2020, devant les députés membres de la Commission des affaires économiques et financières (CAEF) de l’Assemblée nationale, un budget de 293,34 milliards Fcfa destiné au fonctionnement de ses services.

Moussa Sanogo a précisé que le budget dont bénéficie effectivement son département ministériel s’élève à 107,61 milliards FCFA. A cela s’ajoute 103, 66 milliards FCFA pour les Comptes spéciaux du trésor (CST) et 82,07 milliards FCFA pour les dépenses communes d’abonnement et d’éclairage public. D’où le montant de 293,34 milliards pour le fonctionnement de toutes ces structures.

A la suite de la présentation et les réponses aux préoccupations des élus du peuple, le budget proposé par M.Sanogo a été adopté.

«Je me réjouis du fait que les députés aient adopté les propositions que nous avons faites. Vous savez que le ministère du Budget travaille à mobiliser les ressources de financement du pays, à maitriser les dépenses et faire en sorte que nous ayons des entreprises qui soient bien gérées et fortes. Il y a un ensemble de réformes à poursuivre », a promis le membre du gouvernement.

Comme principaux chantiers dans le cadre de la gestion budgétaire 2021, M. Sanogo souhaite le renforcement des outils de contrôle et de mise en œuvre de la gestion axée sur les résultats dans l’administration générale ainsi que la construction et réhabilitation des représentations du contrôle financier à l’échelon local.

Aussi s’engage-t-il au renforcement de l’opérationnalisation de la gestion en mode budget-programmes, la poursuite de la simplification des procédures de passation des marchés publics (dématérialisation, réduction des délais), la refonte du système d’information budgétaire, la mise en œuvre de la comptabilité-matière…

Pour la fiscalité de porte et la fiscalité intérieure, le ministre promet la réduction de la fraude et de la contrebande, la sécurisation et simplification des opérations de transit, l’acquisition de scanners et de services radio, la création d’une base navale en douane, l’élargissement de l’assiette fiscale et la poursuite de la politique de digitalisation.

Au niveau de la gestion du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo annonce l’amélioration du système de pilotage des entreprises et du dispositif de contrôle des entreprises publiques.

Depuis le mardi 17 novembre 2020, tous les ministres et secrétaires d’Etat se succèdent devant les membres de la CAEF pour défendre leurs crédits budgétaires prévus pour leurs différents programmes.

Dans la même catégorie