AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

Côte d’Ivoire-AIP/ 299 nouveaux Commissaires de justice reçoivent leur parchemin


  26 Septembre      5        Justice (896),

   

Abidjan, 26 sept 2020 (AIP)- Les tous premiers commissaires de justice ivoiriens, ex-huissiers de justice ou commissaires- priseurs, au nombre de 299, ont reçu samedi 26 septembre 2020, leur attestation de fin de formation, marquant ainsi leur aptitude à exercer dans ce nouveau corps de métier de l’appareil judiciaire.

Au terme d’une formation à l’Institut national de formation judiciaire (INFJ), ces nouveaux Commissaires de justice ont reçu leur parchemin lors d’une cérémonie tenue à la salle des pas perdus de la Cour d’Appel d’Abidjan- Plateau et placée sous la présidence du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits l’Homme, Sansan Kambilé, représenté par la directrice adjointe de Cabinet, Maho Mossochi Florence Epse N’Dubuisi.

Cette profession de commissaire de justice est née de la fusion des corps des huissiers de justice et les Commissaires-priseurs, décrété par le gouvernement ivoirien en 2018.

Inspiré par la loi française « Macron », ce nouveau corps vise à créer une profession plus attractive, réduire au profit des usagers le nombre d’acteurs intervenant dans les procédures judiciaires en simplifiant le suivi de l’exécution des décisions de justice par un seul et même acteur, a expliqué Mme N’Dubuisi.

«Ce nouveau dispositif aboutira à terme, à une meilleure couverture du territoire national par les professionnels de la saisine des juridictions, de l’exécution forcée des décisions de justice et de la prisée », a-t-elle ajouté.

Pour le président de la Commission paritaires de commissaires de justice, Cissé Yao, la remise de ces parchemins symbolise l’aboutissement de la mutation professionnelle et la preuve de l’aptitude à exercer pleinement les attributions de cette nouvelle profession.

Ce corps a, entre autres, l’exclusivité de la vente aux enchères des biens de l’Etat et de ses démembrements ainsi de ceux saisis au profit de l’Etat et à sa demande , relève-t-on.

Dans la même catégorie