AGP Gabon/Oyem: Le budget du conseil municipal voté à plus de 900 millions de F CFA AGP Gabon/Lutte contre le tabagisme: Une campagne d’information et de sensibilisation lancée à Libreville AGP Gabon/Education nationale: Le Sena demande plus de lisibilité sur les dossiers déjà régularisés AGP Gabon: Liliane Massala présente ses lettres de Cabinet à Louise Mushikiwabo ACP Présentation du dictionnaire essentiel des infractions environnementales en droit congolais Inforpress Porto Novo: Obras da estrada de acesso às Marcelas prevista para os próximos dias – promotores ACP Plus de 39 millions de doses de vaccins avaient été administrées dans 49 États riches, selon l’OMS ACP La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 se révèle plus meurtrière en Afrique qu’ailleurs, selon Africa-CDC ACP Covid-19 : l’Afrique a atteint plus de 3.310.000 cas confirmés Inforpress Fogo: Ministério da Saúde vai contratar um enfermeiro para Chã das Caldeiras – director região sanitária

Côte d’Ivoire-AIP-Inter/Présidentielle au Niger : Mohammed Bazoum et Mahamane Ousmane qualifiés pour le second tour


  3 Janvier      17        Politique (14330),

   

Abidjan, 03 jan 2021 (AIP)- Le candidat du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS), Mohammed Bazoum, arrivé en tête avec un peu plus de 39% des suffrages et celui du Renouveau démocratique et républicain (RDR-Tchanji), Mahamane Ousmane, arrivé en seconde position avec 16,99% des suffrages, sont qualifiés pour le second tour de la présidentielle au Niger prévu le 21 février prochain selon les résultats provisoires annoncés samedi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Selon les résultats globaux du premier tour annoncés par la CENI, le candidat du PNDS a obtenu 1.879 543 voix contre 811.836 voix pour l’ancien président Mahamane Ousmane.

En troisième place arrive Seini Oumarou, le candidat du MNSD, parti de l’ancien président Mamadou Tandja, qui a obtenu quant à lui, 8,95% des voix. A la présidentielle de 2016, il était déjà arrivé à la troisième place, mais avec un score d’un peu plus de 12%.

Le taux de participation s’élève à 69%. Lors de la proclamation, le président de la CENI l’a rappelé qu’il s’agit de résultats globaux provisoires. Ils vont maintenant être transmis à la Cour constitutionnelle qui sera chargée d’étudier les éventuels contentieux.

Le nombre élevé de candidats cette année avait entraîné un traitement plus long des résultats et les contrôles avaient été rigoureux, a expliqué le président de la commission électorale.

Le second tour doit se tenir entre deux hommes politiques bien connus des Nigériens. D’un côté, Mohamed Bazoum, 60 ans, candidat du parti au pouvoir, dont il est l’un des fondateurs et proche du président Mahamadou Issoufou. Il a été ministre des Affaires étrangères puis de l’Intérieur. Il a également été plusieurs fois élu député de Tesker (Sud-Est). De l’autre, Mahamane Ousmane, candidat du RDR-Tchanji, a déjà exercé la fonction présidentielle de 1993 à 1996 où il a été renversé par un coup d’Etat. Mahamane Ousmane était candidat en 2016 e avait terminé en quatrième position. L’heure est maintenant aux discussions entre les différents partis politiques pour former ou confirmer des alliances avant le second tour de la présidentielle.

(AIP)

kp

Dans la même catégorie