AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

Côte d’Ivoire – AIP/ Le calme revenu à Bangolo après deux jours de manifestation contre un autre mandat du président Ouattara


  16 Septembre      6        Politique (11385),

   

Bangolo, 16 sept 2020 (AIP)- Le calme règne ce matin du mercredi 16 septembre 2020, dans la ville de Bangolo, après deux jours de manifestations de jeunes et d’affrontements avec les forces de l’ordre contre un nouveau mandat du président de la République, Alassane Ouattara, à la présidentielle du 31 octobre, a constaté l’AIP.

Un groupe de jeunes et de femmes a dressé, dans la journée de lundi et de mardi, des barricades sur la voie reliant Duékoué à Man en passant par Bangolo. Des gendarmes, venus de plusieurs localités pour renforcer la brigade de Bangolo, ont plusieurs fois essayé de disperser la foule de manifestants.

Des bruits de gaz lacrymogènes et des tirs de sommation ont été régulièrement entendus dans la ville toute la journée. En fin de soirée de mardi, le calme est revenu et des boutiques, qui avaient fermé, avaient rouvert à la satisfaction de la population qui avait des difficultés à s’approvisionner en vivres.

Le 19 août, Gouégui, un village de la commune de Bangolo, a organisé une marche de protestation, pourtant interdite, contre la candidature du chef de de l’État. Bien avant, le jeudi 13 août, des marches de protestation avaient eu lieu dans plusieurs localités du département de Bangolo, dans la commune, dans les sous-préfectures de Zéo et de Zou.

Le conseil constitutionnel a rendu publique, dans la soirée de lundi, la liste des candidats à l’élection présidentielle d’octobre en retenant celle d’Alassane Ouattara du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), de Henri Konan Bédié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), d’Affi N’guéssan du Front populaire ivoirien (FPI) et de Kouadio Konan Bertin qui se présente en indépendant, note-t-on.

Dans la même catégorie