ANP Niger : 4 militaires tués dans l’explosion d’un engin improvisé dans la région de Diffa AIP Inter/ La Jordanie, un des premiers pays à vacciner les réfugiés contre le Covid-19 AIP Un bâtiment de trois classes officiellement remis à l’EPP de N’Guettiakro AIP Le préfet de Bondoukou prône des élections législatives apaisées AIP Instauration des ‘’Palmes Benson d’Or’’ pour la culture et l’audiovisuel AIP Une journée carrière organisée au collège catholique Notre Dame d’Evron de Lakota AIP Des acteurs communautaires sensibilisés sur la désinformation liée au processus politique AIP Le NDI déplore la désinformation en ligne avec incidence hors ligne pendant la période électorale ACAP Le Gouvernement encourage la population de Bangui à vaquer librement à leurs occupations ANP Le Ministre de l’Enseignement Supérieur en visite de prise de contact dans la région de Tillabéri

Côte d’Ivoire-AIP/ Le non recours aux architectes est la cause des effondrements d’immeubles (Pdt CNOA)


  5 Décembre      10        Travaux publics (327),

   

Abidjan, 05 déc 2020 (AIP)- Tous les effondrements d’immeubles enregistrés ces dernières années en Côte d’Ivoire sont essentiellement dus à la non implication des architectes dans l’œuvre de construction, a déploré vendredi 04 décembre 2020, le président du Conseil national de l’ordre des architectes (CNOA), Abdoulaye Dieng, lors d’une conférence de presse au siège de sa structure à Abidjan.

« La cause de ces effondrements est que la population ne va pas consulter les architectes qui sont les garants d’une construction saine et durable », a déclaré M. Dieng, estimant que « cela est bien dommage au regard de la démocratisation du métier d’architecte ».

« L’architecte n’existe pas que pour les riches mais pour toutes les couches socio-professionnelle », a-t-il assuré.

Abdoulaye Dieng a exhorté les potentiels constructeurs à s’approcher des services de la CNOA pour « s’affranchir des tâcherons ».

« La loi oblige à venir vers un architecte pour tout bâtiment mais hélas cela n’est pas respecté », a-t-il regretté, non relevant qu’«il est conseillé de donner une mission complète à l’architecte qui a un rôle de contrôle qualité sur toute la ligne ».

M. Dieng a expliqué que la volonté des architectes de travailler avec tous les usagers se traduit par l’acceptation par le CNOA de la nouvelle directive de la tutelle pour aider les moins nantis, en faisant des plans projets ne dépassant pas 55m2 à un coût forfaitaire de 300.000 FCFA.

« Vous devez aller voir votre architecte comme vous allez voir votre médecin », a-t-il conseillé.

Face aux drames consécutifs aux effondrements d’immeubles, le président de la CNOA insiste sur la nécessité de recourir obligatoirement à un architecte agréé et inscrit au CNOA, aussi bien pour les missions de conception que de suivi des chantiers.

Dans la même catégorie