AGP Le SEENA s’interroge sur l’avenir de l’éducation au Gabon AGP «Il n’y a aucun conflit entre le Gouvernement et les ordres religieux» (Ministre de l’Intérieur) AGP Gabon : Le Gouvernement allège le couvre-feu d’une heure AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 44 nouveaux cas de COVID-19 et 57 guéris le 26 septembre 2020 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme est nul et de nul effet (Ouattara) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Visite d’Etat: Le quartier Marahoué de Bouaflé accède à l’électricité ANP Niger : Le Japon fait don de matériels de secours d’urgence aux victimes d’inondations MAP Six « volontaires » antijihadistes tués au Burkina MAP Côte d’Ivoire: les appels de l’opposition à la « désobéissance civile » n’iront nulle part (Ouattara) MAP Le Président kényan ordonne au gouvernement de moderniser et de rénover neuf stades d’ici fin décembre

Côte d’Ivoire-AIP/ L’UDPCI sort du RHDP et présente la candidature de Mabri à la présidentielle de 2020


  3 Août      6        Politique (11385),

   

Abidjan, 03 août 2020 (AIP)- Le Bureau politique de l’Union pour la démocratie et pour la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) a décidé, le dimanche 02 août 2020, de retirer le parti de la coalition du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir) et de présenter la candidature de son président, Dr Albert Mabri Toikeusse, à la présidentielle d’octobre 2020.

*Le Bureau politique décide du retrait pur et simple de l’UDPCI de la coalition du RRHDP » et « invite toutes les militantes et tous les militants du parti à cesser toute participation aux activités du RHDP à compter de ce jour », a dit le communiqué final lu par le porte-parole principal du parti, Dr Dion Simplice.

Une convention procédera, dans « deux semaines » à son investiture.

Le Bureau politique « à l’unanimité » de ses membres, « invite le Docteur Albert Toikeusse Mabri , président de l’UDPCI, à faire acte de candidature à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 », a poursuivi Dr Dion sous les applaudissements et hourras des militants qui arboraient des T-shirts à l’effigie de Mabri avec des slogans comme « C’est Mabri on connait » ou « Mabri, notre candidat ».

Le choix de Mabri est conforme à un article des textes qui stipule que « le président du parti est le candidat du parti à l’élection présidentielle ».

Le futur candidat a dit sa joie pour le choix de sa personne et expliqué que le divorce de son parti avec le RHDP est le résultat de « frustrations », dont le choix de Feu le Premier ministre Gon Coulibaly, candidat de la coalition sans consultation de son parti.

« J’ai le meilleur profil pour bâtir une nation de paix et de développement durable », a affirmé M. Mabri. « Nos chances sont grandes parce que nous sommes le candidat qui porte l’espoir de tous les Ivoiriens sur tout le territoire », a-t-il ajouté, promettant de présenter les grandes lignes de son programme de gouvernement lors de la convention d’investiture, dont la date précise n’a pas été précisée.

Candidat en 2010, avec 3% des suffrages, Mabri Toikeusse s’était désisté en faveur de la candidature unique du président Alassane Ouattara à sa réélection au sein du RHDP en 2015.

A propos de la dissidence qui continue d’utiliser le logo du parti au RHDP, il a indiqué que qu’il s’agit désormais d’une affaire judiciaire.

Avant Mabri Toikeusse, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, et celui du Front populaire ivoirien (FPI), Affi N’Guessan avaient été adoubés par leurs partis respectifs. Le RHDP a perdu son candidat, le Premier ministre Gon Coulibaly décédé le 08 juillet, à trois mois du premier tour de la présidentielle du 31 octobre. Parmi les indépendants, l’ancien ministre des Affaires étrangères a aussi annoncé sa condidature.

Dans la même catégorie