GNA Ghana: ‘Church leaders must ensure security on church premises’ GNA Ghana: Rawlings, others pay last respect to Steve Akorli MAP Kenya: Le club Gor Mahia sacré champion de la Premier League de la Sportpesa APS SENEGAL; 9.128 ACTES D’ADMINISTRATION PRODUITS ENTRE JANVIER ET AVRIL (COMMUNIQUÉ) MAP Le Maroc prend part à la célébration de la Journée de l’Afrique en Australie APS SENEGAL: MACKY SALL APPELLE À PARACHEVER LE PROCESSUS D’INTÉGRATION AFRICAINE GNA Ghana: US-based medical team to arrive soon for free medical mission GNA Ghana: Rise Project sensitises female students ahead of BECE APS SENEGAL: VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN COLLECTIF APPELLE À LA CRIMINALISATION DU VIOL APS SENEGAL: UN EXPERT PRÔNE LA DISCUSSION ENTRE ACTEURS POUR LE BIEN-ÊTRE DU SECTEUR AGRICOLE

Côte d’Ivoire/ Les leaders politiques ivoiriens exhortés à prêcher la paix


  19 Février      24        Politique (23027),

   

Abidjan, 19 fév (AIP) – La ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de Lutte contre la pauvreté, Pr Mariatou Koné, exhorte les leaders politiques à « prêcher la paix dans leurs différentes chapelles », soutenant que « s’il n’y a pas de paix, on ne peut pas parler de leaders ».

« Je voudrais encourager, en ce moment de tensions sociale, socio-politique, violences verbales et même violences physiques en Côte d’Ivoire, tous les leaders politiques à prêcher dans leurs différentes chapelles, les mosquées, les temples afin que la paix revienne en Côte d’Ivoire », a déclaré Pr Koné, mardi à Abidjan, à l’occasion de la deuxième édition du colloque inter-religieux organisé par l’ambassade d’Israël et la fondation Konrad Adenaeur sur le thème « Dialogue inter-religieux et les défis socio-politiques et socio-économiques.

Selon elle, « on est président de la République, parce qu’on a des citoyens qu’on gouverne. Si tous les citoyens sont morts au nom de la guerre, on est plus président de la République (…). On est leader religieux parce que dans notre mosquée ou dans notre église ou dans notre temple, nous avons des fidèles, si tous les fidèles sont morts au nom de la haine et au nom de l’instrumentalisation, alors on est plus leaders religieux ».

La ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de Lutte contre la pauvreté a donc exhorté les leaders politiques ivoiriens à faire en sorte que la paix soit la première religion de la Côte d’Ivoire et à véhiculer cette paix partout où ils sont quelque soient leurs bords politiques et leurs tendances religieuses.

Le colloque a été marqué par deux panels qui avaient pour thèmes « la question socio-économique au cœur du dialogue inter-religieux » et « religion et environnement politiques ».

Dans la même catégorie