APS THIÈS : L’ANA RELANCE LA PISCICULTURE À MONT ROLLAND AIP Présidentielle 2020: Amadou Soumahoro heureux du déroulement paisible du vote dans le District du Woroba AIP Présidentielle 2020: Des dysfonctionnements constatés à l’intérieur du pays (ONG) AIP Présidentielle 2020: Sidi Touré appelle les populations à respecter le jeu de la démocratie AIP Présidentielle 2020 : Une affluence des électeurs dans les centres de vote à Koumassi AIP Présidentielle 2020: Une affluence constatée à Kani AIP Scrutin présidentiel apaisé à Bouna AIP Présidentielle 2020: Les magasins du grand marché de Yopougon Sicogi sont tous fermés AIP Présidentielle 2020: l’opposition « pas concernée quel que soit le résultat » (Affi Nguessan) MAP Interview à Al-Jazeera : Macron dit comprendre le sentiment des musulmans

COVID-19 : FORTUNES DIVERSES POUR LE PROGRAMME DES COURS DE VACANCES


  28 Septembre      10        Education (3718),

   

Dakar, 28 sept (APS) – La pandémie de Covid-19 a contraint des établissements scolaires à ne pas organiser les traditionnels cours de vacances tandis que d’autres ont décidé le faire en adoptant de nouvelles stratégies ou en s’adaptant au protocole sanitaire édicté par les pouvoirs publics.

’’Habituellement nous organisons les cours des vacances car dans la décision de fin d’année, il y a des enfants pour qui nous mentionnons la participation obligatoire à ces cours. Mais avec le contexte actuel, toutes les écoles catholiques ont décidé d’ajourner le programme des cours de vacances’’, a confié à l’APS, Charles Antoine Sidibé, préfet des études au premier cycle aux cours Anne-Marie Javouhey.

La décision de ne pas organiser des cours de vacances est venue de la direction des écoles privées catholiques, a-t-il souligné. ’’C’est pour non seulement respecter le découpage de cette année, mais aussi garder l’image des écoles privées catholiques, tout en favorisant la sécurité des enfants et de leurs enseignants’’, a-t-il soutenu.

Toutefois, a-t-il souligné, un travail de renforcement est prévu dès la rentrée prochaine pour permettre à ces élèves qui trainaient des lacunes d’être à niveau.

Pour cause de pandémie du nouveau coronavirus, l’école Manguier 2 n’organisera pas de cours de vacances cette année.

« Malheureusement cette année, nous sommes sevrés d’une activité qui nous tient tellement à cœur. Depuis 7, ans nous organisons les cours de vacances. Et c’est la toute première fois que nous l’annulons, vu le contexte actuel du Covid-19’’, a expliqué le directeur de l’école Manguier 2, Wally Niane.

Les cours de vacances permettaient de consolider un certain nombre d’acquis chez les enfants, selon le directeur, soulignant que le programme a été annulé cette année à cause de la maladie.

’’Au regard d’un certain nombre de facteurs, nous n’avons pas pu mobiliser du personnel et les enfants pour faire cours’’, a-t-il dit.

A en croire le directeur, des dispositifs ont été mis en place pour occuper certains enfants dans les maisons pendant la période des vacances. Le ministère de l’Education a élaboré carnet permettant le renforcement de capacités des élèves, a-t-il indiqué.

’’A notre niveau aussi, nous avions mobilisé un certain nombre de ressources humaines pour élaborer un document visant à occuper les enfants et cela fait qu’ils aient les deux programmes pour apprendre à la maison’’, a-t-il fait valoir.

En dépit du contexte de pandémie, l’amicale des parents d’élèves du CEM Mansour Sy a décidé d’organiser les cours de vacances en respectant des mesures sanitaires établies.

’’Nous avons prévu de faire cette année des cours de vacances avec un accompagnement et un respect strict du protocole sanitaire édicté par les autorités publiques’’’, a expliqué le président de l’amicale des parents d’élèves de CEM Mansour Sy Malick, Mamadou Sidibé.

Selon lui, il y aura 25 élèves par salle, soit un par table, avec également des gels, des masques et des thermo-flash mis à leur disposition, pour mieux respecter les gestes barrières.

’’Les cours vont porter sur des matières comme l’anglais, le français et les mathématiques. Cela inclut également les classes intermédiaires, car, n’ayant pas bénéficiée des cours de renforcement. Cette catégorie d’élèves a aussi besoin de se rattraper’’, a-t-il souligné.

Le deuxième semestre n’a pas été achevé, d’où la nécessité d’organiser les cours de rattrapage pour les classes intermédiaires, a-t-il soutenu.

’’Il ne s’agit pas ici de faire des cours des vacances. Nous parlerons plutôt d’une mise à niveau pour des élèves qui n’ont pas connu une année normale comme d’habitude’’, a-t-il fait valoir.

M. Sidibé a indiqué que les cours se feront moyennant une somme de 1500 à 2000 francs Cfa, pour permettre aux uns et autres de pouvoir y participer.

Dans la même catégorie