MAP Dialogue interlibyen : la Ligue arabe salue les accords auxquels sont parvenues les parties libyennes au Maroc GNA J. J. Rawlings, The Tribute: The tenderness in his toughness GNA COVID-19: Churches in Akatsi South mainstream safety protocols GNA CSIR College of Science and Technology matriculates fresh students GNA EC denies votes padding allegation in Election Petition case MAP La situation à Guerguarate est calme, le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie « n’est aucunement perturbé » (Sources autorisées) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Campagne Anacarde : les producteurs sensibilisés sur le système de récépissé de l’ARRE AIP Côte d’Ivoire/ « Assohou Bâtiment et Industrie » vainqueur des opens de natation du Leboutou APS THIÈS : LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL PRÉPARE UN ’’DEUXIÈME ASSAUT’’ CONTRE LE COVID-19 (VICE-PRÉSIDENT) GNA Primary Care Provider Network initiative launched in Hohoe

COVID-19 : LE MEDECIN COLONEL DJIBRIL MOHAMAN APPELLE LA POPULATION A PLUS DE PRUDENCE PENDANT LES FETES DE FIN D’ANNEE


  3 Décembre      19        Santé (8678),

   

Lomé, 3 déc. (ATOP) – Le coordonnateur national de gestion de la riposte à la pandémie de coronavirus (COVID-19), médecin colonel Djibril Mohaman a appelé la population à « plus de prudence » dans le respect des mesures barrières à la COVID-19 pendant la période des fêtes de fin d’année. C’était lors d’une conférence de presse tenue le mercredi 2 décembre à Lomé.
Le coordonnateur a précisé que les mesures barrières permettront d’éviter de nouveaux cas de contamination. Il a rappelé à la population d’éviter les attroupements et des contacts avec des voyageurs revenus fraichement de l’étranger.
Le médecin colonel a annoncé la découverte de plusieurs vaccins, lesquels, selon les inventeurs, pourraient être disponibles en Afrique à la fin du premier trimestre ou au début du deuxième de l’année 2021. L’orateur a invité tous à maximiser le respect des mesures barrières pendant les fêtes en attendant l’arrivée du vaccin en Afrique.

Concernant la réorganisation du travail dans chaque secteur d’activités, le coordonnateur a indiqué que chaque entreprise ou institution doit avoir une petite cellule anti COVID-19. Cette cellule, a-t-il précisé, doit s’auto surveiller, s’auto organiser et s’auto gérer afin d’éviter la contamination au sein de chaque organisation.

A propos des chiffres de la semaine du 25 novembre au 1er décembre, le médecin colonel a révélé une augmentation de 125 cas positifs, 220 cas guéris, et déploré une dizaine de personnes contaminées qui sont en réanimation dans un état critique. Il a fait savoir que l’augmentation de cas de contamination de la COVID-19 accroît les risques de contamination surtout pour les personnes vulnérables, notamment les personnes âgées et celles ayant des maladies chroniques et cardiovasculaires.

Dans la même catégorie