GNA Police engage basic schools in Central Region on human trafficking GNA Government must have an elevated outlook for the book industry – GIBF Chairman GNA Cape coast Teaching Hospital, HCP cut sod for eye surgical and training centre GNA Twenty students win prizes in maiden Alavanyo STEM exams GNA Ghanaian diplomat commends Yango’s contribution to domestic ride-hailing sector APS CAN féminine : les primes en hausse de 150 pour cent, selon la CAF APS Le « Bësub Setal » désormais dans l’agenda des Sénégalais (Abdou Karim Sall) ANP Clôture de la première session ordinaire au titre de l’année 2022 de l’Assemblée Nationale APS Londres fait le point de ses relations économiques avec Dakar AIP La CDC-CI signe une convention pour la mise en place d’une ligne de quatre milliards en vue de financer des TPE/PME

Des acteurs politiques et des journalistes en formation sur les modalités d’accès aux médias en période électorale


  27 Octobre      36        Médias (2121),

   

NIAMEY, 27 Octobre (ANP) – Un atelier de formation sur les modalités d’accès aux médias publics et privés en période électorale des  partis politiques et des candidats indépendants destinés aux acteurs politiques et aux journalistes s’est ouvert ce mardi 27 octobre à Niamey.

Cette session est organisée par Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC, Organe de régulation des médias nigériens) avec l’appui de l’Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA).

Elle a pour objectif de partager avec les représentants des partis politiques et des médias les différents textes réglementaires initiés en la matière par le CSC et ce  à quelques jours des  échéances électorales prévues fin 2020 début 2021 au Niger.

A l’ouverture de cette formation, le président du CSC, Dr Sani Kabir, a précisé que son institution a élaboré et fait adopter huit (8) textes réglementaires devant encadrer l’accès des partis politiques et des candidats indépendants aux médias publics et privés.

C’est tenant compte de sa mission d’assurer et garantir la liberté et l’indépendance des moyens de communication audiovisuelle, de la presse écrite et électronique dans le respect de la loi, a expliqué Dr Sani Kabir, que le CSC a voulu « réglementer la couverture de la campagne électorale, tout en fixant les conditions de production, de programmation et de diffusion des messages et déclarations des candidats sur les médias publics et privés ».

Le Représentant de la CENI, M. Tari Bako, a salué cette initiative, avant d’appeler particulièrement les partis politiques à s’investir dans la tenue des élections apaisées, assurant que son Institution est prête à conduire le processus électoral jusqu’à son terme.

Le Directeur Exécutif de l’EISA, M. Denis Kadima a, pour sa part, expliqué que l’accompagnement de son institut s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la CENI et au CSC pour des élections crédibles, inclusives et apaisées au Niger.

Le Niger, note-t-on, s’apprête à organiser des consultations électorales (locales et générales) pour lesquelles le collège électoral est convoqué le 13 décembre 2020 pour les municipales et les régionales, le 27 décembre 2020 pour la présidentielle 1er tour couplée aux législatives.

Une trentaine de candidats sont d’ores et déjà déclarés pour la présidentielle dont le dépôt de candidature sera clôturée le 6 novembre prochain.

Cette élection consacrera la première alternance démocratique au Niger.

Dans la même catégorie