MAP Les Sud-africains appelés à remettre à la police les armes à feu illégales MAP Le Conseil national de l’ordre des notaires salue les sages décisions de SM le Roi dans la gestion du dossier d’El Guerguarat MAP Gabon : Durcissement des mesures restrictives pour lutter contre la 2è vague de coronavirus MAP Afrique du Sud : Les équipes de gestion des catastrophes en alerte à l’approche du cyclone Eloise MAP La SG de l’OIF lance à Dakar un portail dédié aux ressources humaines éducatives GNA Use of Hydrogen Peroxide inactivates coronavirus – Study GNA 85 people arrested for not wearing nose masks in Koforidua GNA Okere District Assembly congratulates Dan Botwe AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La direction d’une société minière échange avec les populations de Prikro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le nouveau préfet de la Marahoué prend fonction

Des jeunes s’engagent à réaliser une pépinière de 50.000 arbres dans le cadre de l’agroforesterie


  21 Décembre      10        Environnement/Eaux/Forêts (2398),

   

Vavoua, 21 déc (AIP)- Des jeunes filles et garçons de plusieurs communautés, réunis au sein d’un comité à Vrouo 2 et à Diafla dans le département de Vavoua se sont engagés dimanche 20 décembre 2020, au cours d’une réunion d’information initiée par l’ONG Initiative pour le développement et la sauvegarde de la forêt (IDEF) à réaliser une pépinières 50.000 arbres de diverses espèces dans le cadre de l’agroforesterie.

Ces jeunes ont nettoyé un espace situé au bord d’une rivière capable de contenir 20 000 plantules à produire à Vrouo2. Selon leur encadreur, Diawara Aboudramane, ces plants sont composés de d’iroko, de bois bété et de fraké qui sont des essences qui poussent naturellement dans cette partie du département de Vavoua.

Les plants produits servirons à faire renaître le couvert forestier des zones rurales et surtout des réserves forestières de l’Etat. Il est proposé au comité de vendre chaque plant produit à un coût très accessible de 50 FCFA. La somme recueillie, selon Traoré Bakari, responsable de l’IDEF pour ce projet, servira à intéresser les travailleurs et à répondre à leurs besoins de fonctionnement.

L’objectif de l’ONG est d’amener les populations de Vrouo 2 et de Diafla à faire renaître le couvert forestier des forêts classées du Haut-Sassandra et de Séguéla presqu’entièrement détruites par les champs de cacao.

Aussi, l’IDEF et son partenaire financier Client Earth veulent-ils amener les producteurs de cette zone à s’inscrire dans le projet mondial du cacao durable qui consiste à produire du cacao sans détruire la forêt et les arbres grâce à la technique de l’agroforesterie.

Ainsi, selon le président de l’un des comité basé à Vrouo 2 en plus du matériel agricole d’une valeur de deux millions FCFA reçu, l’obtention d’un tricycle s’avère nécessaire pour le transport de la terre pour la pépinière.

Plusieurs producteurs cultivent le cacao dans les forêts classées. L’Etat les enjoint d’en ressortir à la seule condition de planter des arbres dans leurs champs par la technique de l’agroforesterie.

(AIP)

Dans la même catégorie