ACP La Diaspora congolaise de Belgique déplore le comportement de certains agents à l’aéroport de N’Djili ACP Les directeurs chefs de départements de l’ACP appelés à assainir le personnel ACP Le chef de travaux Marcel Olivier Amisi Madjuto proclamé docteur en sciences de gestion à l’UPN ACP Le Président Félix Tshisekedi exprime la nécessité de poursuivre des négociations pour l’allègement de la dette ACP Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi s’adresse à la nation ce vendredi MAP L’ONU soutient l’Angola dans la lutte contre la pauvreté AIP Présidentielle 2020 : L’opposition demande à la CEDEAO de continuer de jouer son rôle de facilitation AIP Présidentielle américaine : Donald Trump et Joe Biden face à face pour un ultime débat ATOP LE PROJET « PAPBIO C1-MANGROVES » PRESENTE AUX ACTEURS COMMUNAUTAIRES A ANEHO ATOP LES MEMBRES DU COMITE INTERMINISTERIEL DE COORDINATION ET SUIVI DES ACTIVITES DE MIGRATION FORMES

Deux nouveaux cas de coronavirus enregistrés au Kasaï Oriental


  5 Octobre      18        Santé (7761),

   

Mbuji-Mayi, 05 octobre 2020 (ACP).- La province du Kasaï Oriental a enregistré deux nouveaux cas de la maladie à coronavirus, portant ainsi à trois le nombre des sujets malades dont un décès. La nouvelle a été confirmée le weekend dernier au cours d’un point de presse animé par le ministre provincial ad intérim de la santé Liévin Mbuyamba.

Il a confirmé que ces cas tout en déplorant le retard avec lequel l’INRB transmet les résultats, alors que les réseaux sociaux avaient déjà pris le devant. Il s’agit de deux femmes âgées respectivement de 58 et 23 ans habitant à Mbuji-Mayi.

Les deux malades sont en bonne santé grâce à une prise en charge correcte assurée par le comité local de riposte. L’une d’elles est le contact de la première femme décédée après avoir présenté les signes de la COVID-19, a précisé Dr Bonheur Tshiteku, chef de division provinciale de la santé.

Il a soutenu que la maladie tue le corps qui présente des maladies opportunistes ou chroniques au-delà de 35 ans. Tout le monde peut contracter la maladie mais tout le monde ne peut pas présenter des signes, a-t-il dit avant de rassurer que les équipes de ripostes sont sur le terrain pour suivre et identifier les cas contacts et les contacts des contacts.

La population a été appelée à la confiance et à la patience, alors qu’il est décidé de renforcer la communication pour sensibiliser la communauté sur l’existence de la maladie et les moyens de protection. A cette même occasion, le ministre provincial a.i de la santé a annoncé l’arrivée imminente du laboratoire pour pallier à la transmission et à la transmission tardive des résultats par l’INRB. se sont rendus dans tous les territoires et villes de la province de Lomami.

Dans la même catégorie