AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

Dubréka-Education : 200.000 GNF exigés dans un établissement scolaire pour un table-banc !


  11 Décembre      15        Santé (8585),

   

Conakry, 11 déc. (AGP)- A Dubréka, il a été récemment constaté une demande excessive de deux cent mille francs guinéens (200.000 GNF) aux parents d’élèves dans un établissement scolaire public pour un table-banc ou les attestations d’admission.

 

Cette pratique, dit-on, est contraire à la réforme du système éducatif guinéen tant ambitionnée par le chef de l’Etat, Pr Alpha CONDÉ.

 

Ce qu’il faut noter, l’établissement dont il question est en location. Malgré les montants ou la subvention que le Directeur reçoit de l’Etat, il n’a rien fait pour redorer l’image de son école. Chose qui a poussé les bureaux de l’APAE à un moment donné, de faire des contributions pour payer les factures d’eau, d’électricité voire la réparation des tables-bancs.

 

Pour sa part, le Directeur Préfectoral de l’Education, Mohamed Lamine Touré alias

Kounda, a été très clair lors d’un entretien qu’il a tenu avec les encadreurs des établissements scolaires de Dubréka. Il a rappelé les sanctions que ces derniers encourent au cas où ils se livreraient à des pratiques déviantes.

 

Il a précisé que les frais de dossiers ne doivent excéder 3 000GNF et la contribution des parents d’élèves (APAE) est fixée à 10.000GNF.

 

Sans dire le nom d’une école, le DPE de Dubréka a fini ses propos en lançant un avertissement aux encadreurs de l’établissement incriminé d’arrêter cette forme de racket.

Dans la même catégorie