AIP Banque atlantique participe à un crédit syndiqué pour le financement d’un complexe immobilier à Abidjan (communiqué) AIP Après les violences électorales, la paix, seule aspiration des populations de Zah (Daloa) ANP Niger : La HALCIA, le bras armé du gouvernement dans la lutte contre la corruption dans le pays ANP Dosso : Quelques citoyens perçoivent la corruption comme un acte négatif qu’il faut bannir APS COVID-19 : 138 MILLIARDS FCFA DE L’UE ET DE L’ALLEMAGNE EN APPUI AUX EFFORTS DU SÉNÉGAL APS ‘’SAHÉLIEN.NE.S 2040’’ : UN PROGRAMME DE L’AFD POUR ‘’UN SAHEL SOUHAITABLE’’ AIP COVID-19: Des acteurs du milieu éducatif outillés à la lutte contre la pandémie AIP Des associations féminines sensibilisées aux droits de la femme à Bondoukou AIP Des parents d’élèves du N’zi invités à prendre en main les cantines scolaires AIP Les nouveaux élèves de 6è et 2nde instruits sur les structures du Lycée municipal de Sikensi

EMIGRATION CLANDESTINE : L’APALSL DEMANDE L’ARRÊT DE ’’L’HÉCATOMBE’’ EN MER


  11 Novembre      3        Migration (252),

   

Saint-Louis, 11 nov (APS) – Le secrétaire général de l’association des pêcheurs artisanaux à la ligne de Saint-Louis (APALSL), Mame Moussé Ndiaye, a tiré la sonnette d’alarme, mercredi, pour davantage attirer l’attention des autorités sur ‘’l’hécatombe de l’émigration clandestine, avec son lot de morts sur les différentes côtes, du Sénégal et de la Mauritanie’’.

Selon lui, ‘’tous les jours, les pêcheurs découvrent des corps sans vie de jeunes pêcheurs qui périssent en mer, notamment hier mardi aux larges des côtes de Lompoul dans la région de Louga’’.

S’exprimant lors d’un point de presse au quai de pêche de Goxu-Mbath (quartier de Saint-Louis), les jeunes pêcheurs ‘’s’insurgent face à cette dramatique situation’’ et sollicitent une meilleure prise en charge de cette problématique, afin de ‘’freiner cette vague de jeunes qui embarquent vers les côtes européennes’’.

Mame Moussé Ndiaye a par ailleurs dénoncé la ‘’prolifération’’ de bateaux de pêche chinois et européens qui, selon lui, font ‘’une concurrence déloyale’’ aux pêcheurs artisanaux, traduisant ainsi ‘’la raréfaction du poisson’’.

Expliquant ‘’les facteurs qui concourent à favoriser l’émigration clandestine des jeunes’’, il a aussi déploré ‘’l’accaparement des aires de pêche dû à l’exploitation du gaz’’.

Le secrétaire général de l’APALSL exhorte l’état à sauver la pêche artisanale, ‘’qui englobe l’essentiel des jeunes pêcheurs du Sénégal’’.

‘’Nous sommes en train de mener une lutte contre ce phénomène et des actions de sensibilisation auprès des acteurs de la pêche sont déjà enclenchées pour juguler ce mal du Barca ou Barsakh’’, a-t-il soutenu.

Dans la même catégorie