ANGOP Angola e Etiópia abordam retomada dos voos ANGOP Covid-19: Angola regista 195 novas infecções e 43 recuperados MAP Le Maroc dénonce l’attaque perpétrée à Nice et exprime sa solidarité et sa compassion aux victimes et à leurs familles (ministère des AE) MAP Message de condoléances de SM le Roi à la famille de l’artiste-peintre feu Mohamed Melehi MAP SM le Roi adresse un message de condoléances à la famille de feu Lahbib Herrass MAP Oman soutient l’initiative d’autonomie comme « solution définitive » à la question du Sahara marocain APS ACCIDENTS DE LA ROUTE : MACKY SALL INVITE À ‘’PLUS DE PRUDENCE ET DE RESPONSABILITÉ’’ APS DIRECTION DU STADE DE MBOUR : UN DES TROIS CANDIDATS EN LICE SE DÉSISTE APS UN DÉPASSEMENT DANGEREUX À L’ORIGINE DU VIOLENT ACCIDENT ENTRE THIÈS ET POUT (OFFICIEL) ANG Costa do Marfim/Alassane Ouattara candidato a um 3° e último mandato

Entretien à Niamey entre le Président Issoufou et la Vice-ministre italienne des Affaires Etrangères


  14 Octobre      13        Diplomatie (819),

   

Niamey, 14 oct. (ANP) – Le Président de la République Issoufou Mahamdou a reçu, ce mercredi 14 octobre 2020, la Vice-ministre italienne des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Mme Emanuela Claudia Del Re.

La diplomate italienne dit avoir échangé avec le Chef d’Etat sur plusieurs questions de coopérations qui unissent les deux pays, notamment celle de la lutte contre le trafic illicite des migrants.

« Nous avons fait le tour d’horizon sur plusieurs questions avec le Président de la République, notamment les questions régionales, des questions globales de l’économie, de la sécurité, les questions sociologiques, les femmes…C’était vraiment un tour d’horizon satisfaisant. Je dois dire que j’ai beaucoup appris avec le Président », a déclaré à la presse la diplomate italienne.

Au cours de cet entretien, poursuit Mme Mme Emanuela Claudia Del Re, « nous avons aussi confirmé le soutien de l’Italie au Niger, un pays prioritaire pour nous et un partenaire excellent. Nous avons l’intention de continuer à le soutenir et à développer encore notre partenariat ».

S’agissant de la question de la lutte contre la migration clandestine, la diplomate a rassuré que Niamey et Rome accordent leurs violons. « L’Italie et le Niger veulent contraster le trafic illégal des migrants, parce que cette pratique est terrible », a soutenu la diplomate italienne.

Pour ce faire, explique-t-elle, les deux pays s’engagent à offrir une alternative aux jeunes en leur offrant des opportunités de réussir sur place.

« Nous voulons attaquer les racines les plus profondes qui causent la migration illégale », a indiqué Mme Emanuela.

Dans la même catégorie