APS APF : NIASSE PRÔNE UN CHANGEMENT DE PARADIGMES POUR LES PROJETS ET PROGRAMMES DE COOPÉRATION AGP Koundara/Environnement : Un projet pour les communautés impactées par le changement climatique AGP Boké/Santé : « Citoyens et Gouvernance-Santé » en débat dans la région AGP Dixinn/COVID-19: Les mesures sanitaires en vigueur à l’école primaire Dixinn Centre 1 AGP Siguiri/Infrastructure : Remise provisoire d’un nouveau bloc communal. AGP Mamou-Politique : Les citoyens de Konkouré opposés au retour du sous-préfet. APS MBOUR : LES BESOINS EN MOUTONS ESTIMÉS À 50 000 TÊTES (OFFICIEL) APS UNE SUBVENTION DE PLUS DE 40 MILLIONS CFA AUX ACTEURS DE LA RÉGION DE DIOURBEL APS LE SÉLECTIONNEUR DE LA GAMBIE DIT ÊTRE FIER DE SES ATTAQUANTS ÉVOLUANT À BOLOGNE APS SIGNATURE D’UN ACCORD CADRE POUR LA SÉCURITÉ DES JOJ 2022

Festival « WOMAAF »: le Maroc et le Cameroun à l’honneur au Burkina Faso


  11 Novembre      78        Musique (201),

   

Ouagadougou, 11/11/2018 (MAP) – Le Royaume du Maroc et la République du Cameroun ont été les invités d’honneur de la 3ème édition du Festival « WOMAAF » (World Music African Art Festival), dont les potentialités se sont déroulées de manière grandiose, ce week-end, dans la capitale burkinabè, Ouagadougou.

Cet événement, placé sous le Haut-patronage du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, la présidence du ministre burkinabè de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango et le parrainage de l’ambassadeur du Maroc à Ouagadougou, Farhat Bouazza, a été tenu sous le thème « Ensemble, célébrons les relations culturelles entre le Burkina Faso et le Maroc ».

Au programme de cette importante manifestation culturelle, dont le transporteur aérien officiel était la compagnie national « Royal Air Maroc » (RAM), figuraient des conférences-débats et des rencontres professionnelles portant, entre autres, sur la coopération Sud-Sud entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne, défis et perspectives, la mobilité internationale des artistes et l’apport du Maroc, et le Royaume, pays de rencontres pour les artistes d’Afrique subsaharienne.

Les débats ont également porté sur la Cité internationale de la musique et de la danse et le programme de la route des Chefferies au Cameroun et les clés du succès de l’organisation d’un Festival international et d’une exposition d’art.

En outre, ce Festival panafricain a été agrémenté par des spectacles de musique et de danse aussi nombreux que diversifiés exécutés par plusieurs troupes, en particulier celle des Gnawas, sous la supervision du Maâlem Abdelmajid Demnati.

Le public a, de même, été égayé par les prestations d’artistes et de chanteurs en provenance de la Guadeloupe, du Gabon et de Haïti, outre un défilé de mode de confection « Made in Burkina ».

D’autre part, des expositions d’objets d’art et des faits vestimentaires et des dégustations des mets marocains, camerounais et burkinabè ont également été programmées lors de ce rendez-vous culturel africain, dont la cérémonie de clôture a été émaillée par une remise de trophées et d’attestations.

Dans la même catégorie