AGP Gabon/ Session criminelle pour mineur: 36 mois de prison ferme pour un jeune braqueur AGP Gabon/Koulamoutou: Les établissements privés et confessionnels réclament les kits sanitaires ANP Tahoua : 132 meilleures élèves filles de la région reçoivent officiellement des prix d’excellence ANP Niger : Les Comités de Gestion des Etablissements Scolaires (COGES), sont très importants dans la gestion des écoles AIP Institutions politiques rassurantes et stabilité, une forte attente des populations d’Abengourou AIP Les enseignants du lycée des Jeunes filles de Séguéla instruits sur les droits des enfants AIP Des enseignants recommandent une sensibilisation sur les droits et devoirs des enfants AIP 30 nouveaux cas de Covid-19 et neuf guéris AIP Le nouveau quinquennat du président Ouattara devrait être consacré au renforcement des actions en faveur des femmes et des jeunes, estime-t-on à Odienné ANGOP Angola: PR expressa vontade contínua de dialogar com jovens

Gabon: Le gouverneur Paulette Mengué M’Owono, relais du gouvernement contre le Covid-19 dans la Ngounié


  11 Novembre      3        Santé (8106),

   

Libreville, 11 Novembre (AGP) – Face à la résurgence de la pandémie du coronavirus dans certaines localités du pays et fort des visites de prise de contact avec les populations de sa circonscription administrative, le gouverneur de la province de la Ngounié, Paulette Mengué M’Owono, met à profit ses déplacements dans les départements pour servir de relais au gouvernement qui invite à l’observation des mesures barrières contre le Covid-19.

En entamant sa deuxième étape de prise de contact avec les populations par Mandji (chef-lieu du département de Ndolou, Ngounié-Ouest) et Fougamou (chef-lieu du département de Tsamba-Magotsi, Ngounié-Nord), du 4 au 6 novembre dernier, la première autorité administrative provinciale, Paulette Mengué M’Owono, n’a eu de cesse d’inviter les autorités administratives locales civiles et militaires, auxiliaires de commandement, élus locaux et nationaux, fonctionnaires, notables, confessions religieuses et opérateurs économiques reçus en audience selon ces catégories, de faire appliquer les consignes de prévention du gouvernement sur la crise sanitaire que traverse le pays, notamment l’observation stricte des mesures barrières contre le Covid-19.

Chacun des représentants des populations a été invité à «reprendre avec la sensibilisation dans son milieu professionnel et familial», estimant qu’«à travers cette pédagogie on est prévenu surtout que le Gabon est entouré des localités voisines d’où peut arriver la maladie».

Assisté dans cette tâche par le directeur régional de santé centre sud, Dr Nigel Igor Makaya, ce dernier insistait sur ce que tout le monde a déjà appris par cœur, à savoir : «se laver fréquemment les mains avec un désinfectant à base d’alcool ou de l’eau et du savon, en cas de toux et d’éternuement, se couvrir la bouche et le nez avec le coude fléchi ou un mouchoir, éviter tout contact étroit avec une personne ayant de la fièvre et de la toux, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, nettoyer les objets et les surfaces souillées», en plus du numéro gratuit 1410 pour des personnes qui présenteraient des symptômes de la grippe (fièvre, toux, éternuements, détresse respiratoire après un voyage dans un pays où l’épidémie est déclarée.

Au-delà de cet aspect de la protection de la santé, le gouverneur de la Ngounié a prêté une oreille attentive au chapelet des doléances tous secteurs confondus du quotidien des populations. En réponse, certaines préoccupations peuvent être solutionnées localement en mettant son savoir-faire (intelligence) au service du peuple. «Trouvez-vous normal qu’un édifice public soit sous de hautes herbes alors qu’on peut mettre à contribution les mains des populations pour le rendre salubre, s’est-elle adressée aux auxiliaires de commandement?».

En revanche, n’ayant pas la prétention de tout résoudre puisque ne disposant pas des coudées franches, elle a dit faire acheminer sous forme de rapports, aux différentes tutelles, les autres problèmes qui plombent de l’aile la bonne marche des administrations et le vécu des populations (personnels, salaires, logements, conflits homme faune, émoluments de chefferie, structures administratives vieillissantes ou manquantes, moyens roulants, recrudescence des contrôles auprès des commerçants, manque de médicaments…). Par ailleurs, Paulette Mengué M’Owono a requis le respect de la hiérarchie et le vivre-ensemble des populations.

Dans la même catégorie