ANP Niamey: Le Président de l’Assemblée nationale au chevet des victimes des manifestations de Téra ANP La République de Corée fait don de 5 véhicules, d’une valeur de 100 millions de CFA, au Niger AGP Boké-Société: Le Mérite international de la jeunesse lance le Projet-Filles, citoyennes leaders des Communautés à Tanènè AGP Guinée/Économie : Ouverture de l’atelier de restitution et de validation du PNSE des ODD AGP Mariama Sy Diallo, présidente du comité de normalisation AGP 1er Décembre, Journée Mondiale de lutte contre le SIDA INFORPRESS Covid-19/Fogo: Delegacia de Saúde estima vacinar 90% da população com duas doses até final do ano – delegada INFORPRESS Governo vai transformar a Direcção Geral do Trabalho em autoridade com maior autonomia INFORPRESS Porto Novo: Posto do Turismo enaltece “boa dinâmica” na retoma do turismo  INFORPRESS Presidente da República diz apreciar “crescimento, desenvolvimento e modernização rápida” da ilha do Sal 

Gabon : Pénurie de gaz butane à Franceville


  14 Décembre      28        Société (37014),

   

Libreville, 13 Décembre (AGP) – La province du Haut-Ogooué (Sud-Est), en particulier Franceville, chef-lieu, vit depuis près d’un mois une importante pénurie de gaz butane. Une situation qui serait due, d’après certains revendeurs, à l’état de la route économique qui se serait énormément dégradée, à la suite des pluies.

Une situation difficile pour les habitants qui sont obligés de cuisiner au feu de bois ou encore au réchaud à pétrole.

«Nous sommes dans l’obligation de cuisiner au feu de bois, et Dieu seul sait le

temps que cela nous prend. Nous avons perdu l’habitude et c’est vraiment contraignant», a expliqué Honorine complètement désemparée.

«Nous sommes dans le désarroi. Cette situation ne peut perdurer ainsi, le travail nous prend  suffisamment de temps et  s’il faut encore  souffler au feu de bois c’est compliqué»,  a lancé pour sa part  Pierrette.

Selon une gérante d’une station service qui a requit l’anonymat, le carburant serait  transporté par voie  ferroviaire et la pénurie qui sévit actuellement  dans la ville  serait  liée au transport dont les causes évoquées sont les déraillements des trains et l’entreposage du carburant dans les dépôts avant la redistribution dans les différentes stations.

Cette situation male vécue  par les altogovéens trouvera certainement un écho auprès  des responsables de la Société d’Exploitation du Transgabonais (Sétrag) en vue de l’amélioration de la qualité des voies ferroviaires et de la sensibilisation des  agents parfois à l’origine des déraillements des trains marchandises.

Dans la même catégorie