AGP Gabon/Journée de la paix: Le PAYNcop annonce un projet de lutte contre la Covid-19 en milieu carcéral AGP Gabon/Immigration clandestine:118 migrants interpellés au nord de Libreville APS UN CONSEIL PRÉSIDENTIEL SUR LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE ANNONCÉ APS PLAN ORSEC : UN LOT D’ÉQUIPEMENTS D’UNE VALEUR DE 347 MILLIONS FRANCS RÉCEPTIONNÉ À ZIGUINCHOR APS MACKY SALL INSISTE SUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AGRICULTURE ET DE L’ÉLEVAGE GNA Anyaa-Sowutuom constituents give First Lady rousing welcome GNA Let’s restructure global financial architecture for easy access to capital – President GNA Innohub launches Women-In-Climate Accelerator programme AGP Société : le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique en visite de travail à l’université de Kindia AGP Yomou/Administration: Le nouveau directeur préfectoral de la jeunesse installé dans ses fonctions.

Gabon/Covid-19: Le service VIP à 20.000FCFA instauré pour les cas d’urgence, dixit Jessye Ella Ekogha


  15 Juillet      28        Santé (7425),

   

Libreville, le 15 Juillet (AGP)- Le porte-parole de la présidence de la République, Jessye Ella Ekogha a déclaré mardi à Libreville, que le service VIP facturé à 20.000 francs CFA instauré récemment par le Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil-Coronavirus), a été instauré en cas d’urgence, pour des personnes qui veulent obtenir les résultats en 24 heures. Une situation consécutive à l’absence du travail en continu au laboratoire Pr Gahouma.
«Le format express qui a été appelé VIP c’est en cas d’urgence si vous voulez obtenir votre test en 24heures. Pour ce test-là, il faut mettre des laborantins à disposition, il faut traiter plus vite, il faut avoir des personnels qui vont travailler de nuit, pour pouvoir rendre cela possible», a-t-il déclaré, tout en rappelant par la même occasion que la démarche normale qui consiste à obtenir les résultats du test dans un délai de 48 à 72 heures reste gratuite.

C’est face à la désapprobation par les populations de l’annonce de ce service VIP facturé à 20.000francs CFA par test, que le porte-parole de la présidence de la République a réaffirmé les raisons qui ont motivé le Copil à prendre de cette décision.

Au-delà de la délivrance plus rapide des résultats, il a également justifié l’instauration dudit service par le fait que le personnel qui exerce au laboratoire dénommé Pr Gahouma ayant une capacité de traiter 10.000 tests par jour, ne travaille pas de manière continue.

Jessye Ella Ekogha a rappelé le rôle dudit laboratoire dans la chaîne de dépistage. Tout en indiquant que des améliorations sont en cours au niveau des résultats.

«Pour revenir sur le laboratoire Pr Gahouma, il y a une précision qui est importante, les laboratoires se chargent de techniques des tests. C’est-à-dire, concrètement, les tests sont faits dans les zones de prélèvements qui sont une trentaine. Ils sont envoyés au laboratoire qui va les traiter. Comme on l’a annoncé précédemment, il a une capacité technique de 10.000 tests par jour. Maintenant, il faut savoir que nous sommes dans une situation d’urgence et face à la crise sanitaire inédite qui nous amène à nous réadapter quotidiennement», a-t-il expliqué.

«Sur la technicité du laboratoire, on n’a aucun souci, les appareils fonctionnent correctement sans problèmes. Mais les petits dysfonctionnements que nous avons et les améliorations qui sont faites actuellement sont au niveau administratif, notamment sur le rendu des résultats. Quand il y a eu l’annonce de l’arrêté, on a eu différents voyageurs qui se sont rendus sur les sites de prélèvement notamment au laboratoire Pr Gahouma. Et, aujourd’hui, les personnes reçoivent leurs tests en l’espace de 48 et 72 heures hors le format express, le fait d’aller faire sa demande classique de test est totalement gratuit», a-t-il ajouté.

Rappelons qu’au cours de la 85ème conférence de presse, le porte-parole du Copil, Dr Guy Patrick Obiang Ndong a annoncé la mise en place d’un service VIP facturé à 20 000 FCFA par test installé au laboratoire professeur Daniel Gahouma. Selon lui, ce service viserait à réaliser des tests plus rapidement à ceux qui ne souhaitent pas attendre ou faire la queue avant de rentrer en possession de leurs résultats. Ce qui a occasionné une levée de bouclier auprès des populations qui qualifie cet acte de «business».

Dans la même catégorie