AGP Gabon/Oyem: Le budget du conseil municipal voté à plus de 900 millions de F CFA AGP Gabon/Lutte contre le tabagisme: Une campagne d’information et de sensibilisation lancée à Libreville AGP Gabon/Education nationale: Le Sena demande plus de lisibilité sur les dossiers déjà régularisés AGP Gabon: Liliane Massala présente ses lettres de Cabinet à Louise Mushikiwabo ACP Présentation du dictionnaire essentiel des infractions environnementales en droit congolais Inforpress Porto Novo: Obras da estrada de acesso às Marcelas prevista para os próximos dias – promotores ACP Plus de 39 millions de doses de vaccins avaient été administrées dans 49 États riches, selon l’OMS ACP La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 se révèle plus meurtrière en Afrique qu’ailleurs, selon Africa-CDC ACP Covid-19 : l’Afrique a atteint plus de 3.310.000 cas confirmés Inforpress Fogo: Ministério da Saúde vai contratar um enfermeiro para Chã das Caldeiras – director região sanitária

Guinée-Société : Des femmes journalistes sensibilisées sur les questions de sécurité et d’égalité de genre en période de la covid-19


  2 Décembre      7        Médias (1569),

   

Conakry, 28 nov. (AGP)- En collaboration avec le Syndicat des Journalistes Norvégiens, l’Association de Journaliste de Guinée (AJG) a organisé, les 25 et 26 novembre 2020 à Conakry, une session de formation à l’endroit des femmes journalistes des médias publics et privées sur la ‘’Sécurité et l’égalité de genre en période Covid-19’’.

Au nom du ministre de la Communication, Amara Somparé, la cheffe de cabinet, Mme Fatoumata Marie Keïta « Tété » a tout d’abord félicité les organisateurs dudit atelier de formation et pour le choix du thème. Avant d’ajouter que cette formation va renforcer les connaissances et la compréhension des journalistes sur la Covid-19 et l’importance du rôle que jouent les femmes mais, aussi leur permettra de se protéger et éviter ainsi la propagation du virus dans le monde des médias.

L’autre thème de la présente formation et non le moindre est la prise en compte du genre dans les instances de décisions.

« A la conférence de Benji en 1995, il a été demandé aux différents gouvernements de prendre des mesures visant à promouvoir l’égalité entre les sexes et à faciliter l’accès des femmes aux postes de décisions. Et Depuis l’avènement au pouvoir du Pr. Alpha Condé qui a dédié ses mandats aux jeunes et aux femmes. Ce qui explique aujourd’hui une présence remarquable des femmes et des jeunes à des différents postes de responsabilités au sein de l’administration publique », a-t-elle souligné.

L’objectif principal des organisateurs est de lutter contre la propagation du virus qui continue à faire de nombreuse victimes à travers le monde d’une part, et d’autre part à travers les femmes de médias, d’exhorter les gouvernements à apporter une plus grande contribution à la promotion des femmes et offrir notamment aux jeunes et aux femmes un accès aux outils clés et à l’information nécessaire leur permettant de faire des choix éclairés.

Durant deux jours, plusieurs thèmes ont été abordés. Il s’agit, entre autres de : Comprendre la notion du genre ; Sécurité de genre sur le terrain ; Droit des journalistes ; Harcèlement sexuel ; Accepter la différence, faire face à la discrimination ; Plaidoyer pour l’égalité des sexes et la sécurité.

Au cours de la session, c’est par des méthodes interactives, suivi d’exercices pratiques et au partage d’expériences, que les facilitateurs ont instruit les participants sur leurs droits, et aussi, ils ont été sensibilisés sur les nuances entre « égalité et équité, sécurité et sûreté, l’intégration du genre, la violence et le harcèlement sexuel de même que la sécurité sur le terrain et les conduites que les médias doivent tenir face à la pandémie de Covid-19 » ces concepts ont été abordés avec des cas pratiques à l’appui. 

De son côté, M. Alpha Kabinet Doumbouya, journaliste et facilitateur, dira que les médias peuvent jouer d’abord un rôle majeur pour changer les perceptions de comportement à l’égard des femmes. « Il devient plus que nécessaire de former des journalistes sur les questions de sécurité, d’égalité et d’équité », a-t- il insisté.

Cette session de formation a permis aux organisateurs et bailleurs d’attirer l’attention de la vingtaine de femmes des medias qui ont pris part à cet atelier, d’examiner les questions liées à l’équité, l’égalité et de former les journalistes sur leurs droits et d’élaborer des stratégies pour leur sécurité sur le lieu de travail et de sensibiliser la population sur la covid-19.

Dans la même catégorie