AGP Gabon/Education nationale: Le Sena demande plus de lisibilité sur les dossiers déjà régularisés AGP Gabon: Liliane Massala présente ses lettres de Cabinet à Louise Mushikiwabo ACP Présentation du dictionnaire essentiel des infractions environnementales en droit congolais Inforpress Porto Novo: Obras da estrada de acesso às Marcelas prevista para os próximos dias – promotores ACP Plus de 39 millions de doses de vaccins avaient été administrées dans 49 États riches, selon l’OMS ACP La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 se révèle plus meurtrière en Afrique qu’ailleurs, selon Africa-CDC ACP Covid-19 : l’Afrique a atteint plus de 3.310.000 cas confirmés Inforpress Fogo: Ministério da Saúde vai contratar um enfermeiro para Chã das Caldeiras – director região sanitária ACP 197 nouveaux cas confirmés de Covid-19 enregistrés au cours de la seule journée de jeudi en RDC ACP Le Président de la République Félix Tshisekedi reçoit les lettres de créance de trois ambassadeurs accrédités en RDC

HAMADY BOCOUM : ‘’LA FERMETURE DU MCN À CAUSE DU COVID-19 A ÉTÉ UN CALVAIRE’’


  9 Décembre      15        Arts & Cultures (1401),

   

Dakar, 9 déc (APS) – La fermeture du Musée des civilisations noires (MCN), durant six mois, à cause du Covid-19, a été un ‘’calvaire’’ pour les acteurs culturels, a estimé mercredi son directeur général, le professeur Hamady Bocoum, qui dresse toutefois un bilan positif des deux premières années de fonctionnement de cet établissement.
‘’Pendant six mois, nous avons vécu un calvaire dans ce musée, parce qu’on était obligé de le fermer. Il fallait le fermer pour comprendre ce qui nous arrive. C’était insupportable’’, a dit M. Bocoum, estimant que la réouverture du musée est un ‘’grand ouf de soulagement’’.
Selon lui, le ‘’calvaire’’ n’était pas seulement causé par la fermeture de l’établissement culturel. ‘’Il y avait une grande tristesse dans les galeries, les objets étaient tristes, on était triste parce que les objets sont là pour communiquer avec les visiteurs, pour nous parler. On voulait leur parler, il n’y avait plus d’interlocuteur’’, a-t-il expliqué lors du vernissage d’une exposition marquant la réouverture du MCN, en présence du ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.
Hamady Bocoum s’est réjoui de constater que le personnel du MCN a appris à travailler malgré la présence du Covid-19, avec l’aide de l’Agence sénégalaise de promotion touristique, après que le président Macky Sall a invité les Sénégalais à ‘’vivre en présence’’ du coronavirus, lors de la levée de l’état d’urgence en juin.
‘’Notre ministre de tutelle nous a toujours dit qu’il faut avancer, essayer de trouver des solutions, de ne pas céder ni se soumettre. Il faut respecter l’esprit de ce musée…’’ a souligné M. Bocoum.
Le Covid-19 est certes toujours là, mais ‘’l’humain est plus fort que la mort, l’anéantissement’’, a-t-il commenté, ajoutant : ‘’Il semblerait que ce siècle soit celui de l’Afrique, il faut qu’on l’assume, et le musée est prêt à l’assumer.’’
Le directeur général du MCN a tiré un ‘’bilan positif’’ des deux ans de fonctionnement du musée, ‘’résultat de la qualité de la mobilisation de la communauté’’.
‘’Le bilan a été formidable, c’est le résultat de la qualité de la mobilisation de la communauté, très rarement un projet culturel a fait autant d’unanimité. Le musée a bien travaillé avec l’appui des médias nationaux et internationaux. La fabrication et la construction continue de l’humanité nous interpellent tous’’, a poursuivi M. Bocoum.
Le Musée des civilisations noires a rouvert ses portes depuis un mois et demi en accueillant l’exposition solo de l’Américain JonOne, qui incarne l’‘’accomplissement dans l’insubordination’’. Une autre

Dans la même catégorie