GNA Contempt: Supreme Court discharges Ayine GNA OPD attendance in Ketu South in 2020 lowest in five years GNA COVID-19 vaccines are safe/efficacious, disregard misconceptions – Dr Nsiah-Asare MAP Le président de la FIFA salue l’engagement de SM le Roi Mohammed VI en faveur du développement du football national MAP La République du Burundi réitère son appui à l’intégrité territoriale du Royaume et à son unité nationale MAP M. Bourita reçoit son homologue burundais, porteur d’un message du président de la République du Burundi à SM le Roi AIP Côte d’Ivoire-AIP/International/ La BAD contribue à la modernisation de l’aéroport de Bangui et à la sécurité alimentaire en Centrafrique AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Législatives 2021 : Bédié et Gbagbo appellent leurs militants et sympathisants à une participation massive AGP Kindia : Prise de fonction du nouveau maire de Bangouya Seydouba Khatia Camara AGP Boké-Insalubrité : quand les ordures bloquent la devanture du Bloc administratif de la préfecture

KERAN : LA CARTOGRAPHIE PARTICIPATIVE DU PERIMETRE DU SITE KOUTAMMAKOU ELABOREE


  16 Février      10        Travaux publics (340),

   

Kantè, 16 fév. (ATOP) – La définition des nouvelles délimitations du site Koutammakou grâce à une cartographie participative des ‘’Sikien’’ a été au cœur d’un atelier, du 10 au 12 février à Nadoba, chef-lieu de la commune Kéran 3, à une trentaine de kilomètres de Kantè.
Cet atelier a été initié par l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) et le ministère de la Culture, du Tourisme et des Loisirs du Togo en partenariat avec le bureau régional de l’UNESCO à Abuja et du gouvernement norvégien. Il s’inscrit dans le cadre du projet « Améliorer l’état de conservation du site du patrimoine mondial du Koutammakou, le pays des Batammariba (Togo) ».
La rencontre a réuni une quinzaine de représentants des communautés ainsi que des parties prenantes à la gestion et à la conservation du site Koutammakou. Entre autres activités, les participants ont effectué des sorties de terrain ainsi que des travaux cartographiques ayant permis de dresser la nouvelle délimitation de l’aire Koutammakou grâce aux différents points de collecte de ces habitats traditionnels.
D’après les résultats des travaux d’inventaire effectués en octobre 2020 sur le périmètre de l’aire Koutammakou, environ 1665 ‘’Sikien’’(ces habitats traditionnels construits en terre cuite, une spécialité qui fait l’identité et la fierté du peuple Otammari) ont été répertoriés. L’on note précisément 1068 Sikien dans le canton de Nadoba, 476 dans le canton de Warengo, 83 dans le canton de Koutougou et 38 dans le canton d’Akpontè.
A l’issue des travaux, des recommandations ont été formulées à l’endroit du gouvernement et des mairies Kéran 1 et 3. Pour le gouvernement, il s’agit, entre autres, de prendre un arrêté pour redéfinir les limites du pays des Batammariba tout en tenant compte des six villages du canton d’Akpontè conformément à l’arrêté n°124/MC/CAB du 1er octobre 2003 fixant les limites géographiques et déterminant les composantes du site. L’Etat est également appelé à prévoir une zone tampon au regard de l’évolution du front de construction des ‘’Sikien’’ dans la zone. Les gouvernants sont aussi conviés à élaborer un plan d’aménagement urgent du site afin de freiner sa dénaturation et à mettre en place une cellule ayant en charge la gestion et l’actualisation des bases de données.
Les participants ont demandé aux mairies Kéran 1 et 3 d’instituer un fonds d’incitation à la construction et l’entretien des ‘’Sikien’’ avec l’aide de l’Etat et de ses partenaires techniques et financiers. Ils ont également recommandé à ces deux communes l’institution d’un prix d’excellence pour récompenser les meilleurs habitats traditionnels ‘’Otammari’’.

Dans la même catégorie