APS UN MÉMORANDUM DE COOPÉRATION POUR PROMOUVOIR LA TOLÉRANCE ET LA PAIX APS HAUSSE DE 0, 3 % DU COÛT DE CONSTRUCTION DES LOGEMENTS NEUFS (ANSD)  NAN Recruitment: Complaints from applicants resolved, says customs spokesperson NAN FG inaugurates 11 strategic documents on reproductive health services APS CAN 2019 ET 2021: LA RTS DÉTENTRICE EXCLUSIVE DES DROITS DE RETRANSMISSION, LA PORTE CEPENDANT OUVERTE À D’AUTRES (DG UAR) APS L’UAR VEUT MAINTENIR LES DROITS DE RETRANSMISSION DES CAN 2019 ET 2021 « À UN NIVEAU ABORDABLE » (DG) APS COUR DES COMPTES : SEPT NOUVEAUX MAGISTRATS INSTALLÉS MAP Ouganda : 150 millions USD de la Banque mondiale pour un plan d’aide aux réfugiés MAP Ouganda: assignation à résidence du chanteur et opposant Bobi Wine ABP Armène Assogba remporte le 1er prix du concours de dictée « Dr N’TCHA Bader »

La TICAD souligne l’importance des infrastructures de base dans le développement de la RDC


  23 Mars      20        Economie (23353),

   

Kinshasa, 23 mars 2019 (ACP).La vice-présidente de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique(TICAD) Nobuko Kayashima, a indiqué que les infrastructures sont importantes dans le développement économique de la RDC, pays doté d’énormes potentialités économiques et d’une forte population, vendredi au cours d’un point de presse qu’elle a tenu au siège de la JICA.

Mme Nobuko Kayashima a affirmé que le plan directeur des transports de Kinshasa (PDTK) mis en place par la Jica est un premier pas de résolution des besoins de la RDC qui doit être étendu dans toutes les provinces.

Elle a fait savoir que sa visite a pour objectif d’échanger avec le gouvernement sur les opportunités qu’offrent le PDTK au développement la RDC, avant d’inviter le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à participer à la 7ème rencontre de TICAD, à Yokohama du 28 au 30 août 2019.

Sa présence en RDC lui a aussi permis de participer à la clôture du séminaire sur le plan directeur de transport et attirer les investissements pour la réalisation de ce plan directeur, a dit la vice-Présidente de la TICAD.

Les attentes de la TICAD

Mme Nobuko Kayashima a laissé entendre que le Japon attend de la RDC, une présentation des résultats issus de différents projets financés par la JICA, en vue de leur partage et diffusion au cours de la 7ème édition de la TICAD avec d’autres pays africains et permettre de futures discussions des coopérations. Elle a cité, cinq projets renforcés, à savoir les infrastructures, la santé l’éducation, la police ainsi que la formation professionnelle.

La TICAD étant une plate-forme multilatérale est organisée par le comité de l’Union africaine, la Banque mondiale, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) d’où l’importante des discussions au cours de la 7ème édition de la TICAD qui est à l’initiative du gouvernement africain pour son développement.

A travers la 7ème édition de la TICAD, les entreprises japonaises entendent apporter des investissements dans le secteur privé en Afrique. Au début le Japon organisait la Ticad chaque 5 ans mais, suite à la demande des pays africains ces assises interviennent chaque trois ans. La TICAD, souligne-t-on, a déjà été organisée une fois en Afrique précisément à Nairobi, au Kenya en 2016. ACP/Fng/Mpk

L’avenue de l’avenue de l’Université parmi les projets à court terme du PDTK
Kinshasa, 23 mars (ACP)- les avenues de l’Université, Itaga, Bongolo, Elengesa et Assossa, ont été retenues comme routes à réhabiliter à court terme dans les projets au programme du Plan directeur des transports de la ville de Kinshasa (PDTK), au cours d’un séminaire tenu vendredi dans la capitale congolaise.
Ces routes, souligne la source, ont été retenus pour leur importance dans le cadre des transports urbains, le haut niveau d’urgence et la forte rentabilité d’un investissement. Leur mise en œuvre exige l’expropriation de certaines habitations, en vue de l’application de la technologie japonaise. Le réaménagement de ces avenues, précise la source, vise à atténuer les embouteillages, à améliorer et à renforcer le réseau routier Sud-Nord dans la zone urbaine en vue d’assurer le trafic aisé dans la zone Sud du PDTK. En ce qui concerne l’avenue de l’Université, les travaux sont repartis en deux lots et leur coût oscille entre 38 millions et 44 millions, pour un réaménagement sur une longueur de 6,1 km en ce qui concerne le premier lot. Sur ce lot qui va du boulevard Sendwe-Rond-point Ngaba, il est question de l’élargissement de cette route à deux voies à deux bandes chacune.
Sur le tronçon Rond-point Ngaba- Université de Kinshasa (3 km), il prévu la construction d’une route à deux bandes.Outre les travaux routiers, le PDTK envisage également, l’aménagement de deux carrefours sur l’avenue de l’Université dont l’un se trouve à son croisement avec le boulevard Sendwe et l’autre au niveau du Rond-point Ngaba.

Les projets de transport en commun
Le PDTK compte accroitre la capacité de transport ferroviaire des passagers à courte fréquence d’intervalle de services des trains, améliorer la sécurité et le niveau des passagers de train.La concrétisation de ce projet à court terme, passe par l’amélioration du chemin de fer, l’installation d’un système de signalisation et l’acquisition de nouvelles rames.
Le Plan directeur des transports envisage dans un premier temps,d’ améliorer le chemin de fer en direction de Kasangulu long de 26 km pour un budget 150,5 millions des dollars américains. La réalisation de ce projet va permettre la croissance de passagers des transports en commun et assurer l’accessibilité à la zone impraticable par bus.
Il s’agit également du chemin de fer vers l’aéroport international de N’djili pour un financement requis de 96 millions des dollars américains. L’acquisition des bus à haut niveau de service et l’aménagement de terminal, figurent également au programme à court terme du PDTK. ACP/Fng/ Mpk
Robert Luzolano appelle à la sensibilisation de la population et des politiques à l’appropriation du PDTK
Kinshasa, 23 mars 2019 (ACP)- Le ministre provincial du Plan, Infrastructures, travaux publics et reconstruction, Robert Luzolano, a indiqué qu’il y a nécessité de sensibiliser la population, les autorités politiques et les techniciens à l’appropriation du plan directeur des transports de Kinshasa (PDTK), en vue du développement de la ville.
M. Luzalano l’a dit vendredi à Kinshasa à l’occasion de la cérémonie de clôture, du deuxième séminaire de l’élaboration du Plan directeur des transports de Kinshasa (PDTK).
Il a appelé les autorités politiques à protéger les terres et en faire un bon usage afin d’éviter la mauvaise exploitation qui engendre des expropriations en ce qui concerne la modernisation des infrastructures initiées dans le cadre de la mise en œuvre du PDTK.
M. Luzolano a déploré les occupations anarchiques de certaines emprises des routes et des places publiques ainsi que la construction sur les ouvrages d’art avec comme conséquence les inondations à travers la ville.
« Nous devons nous même commencer à respecter le plan directeur de la ville et empêcher que la population ne se serve des terres sans une autorisation préalable qui se réfère au plan de développement de la ville », a dit le ministre provincial de la ville de Kinshasa.
Il a, dans ce cadre, invité les autorités politiques à pratiquer la bonne gouvernance des ressources disponibles pour que le PDTK ne puisse souffrir des moyens financiers pour sa mise en œuvre et ce, pour le bien de tous les congolais.

Dans la même catégorie