INFORPRESS Aníbal Fonseca eleito presidente da Associação dos Municípios de Santo Antão AIP AIP/ Législatives 2021 : Les indépendants Bitty Jean et Diagou Stanislas pour « une société inclusive » en Côte d’Ivoire AIP Législatives 2021 : Le mode opératoire du scrutin expliqué à la population de Bondoukou AIP La gendarmerie incinère plus d’une tonne de cocaïne à Abidjan AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ediémou Jacob réitère son appel à la paix AIP Le préfet de région invite au respect scrupuleux des couleurs nationales AIP Législatives 2021: La CEI recommande une campagne civilisée dans la région de La Mé AIP Législatives 2021 : le candidat du PDCI et d’EDS veut un équilibre des pouvoirs et des lois justes AIP Législatives 2021: Diaby Mawa veut défendre les préoccupations des populations de Bouaflé à l’hémicycle AIP Législatives 2021 : Le candidat RHDP Siaka Ouattara appelle à des élections apaisées dans le Gontougo

LE BASKET MAURITANIEN INVESTIT LES FONDAMENTAUX POUR SE RELANCER (PRÉSIDENT FÉDÉRATION)


  22 Février      16        Sport (5355),

   

Nouakchott, 22 fév (APS) – La Mauritanie, dont l’équipe nationale de basket n’a plus participé aux éliminatoires pour les joutes continentales depuis les années 1980, a pris l’option de relancer cette discipline à la base pour revenir au premier plan, a laissé entendre le président de la fédération mauritanienne.

« En vérité, depuis les années 1980, la Mauritanie n’est plus présente dans les éliminatoires de l’Afrobasket et cela a eu des conséquences terribles sur le développement de la discipline dans notre pays », a reconnu Youssouf Fall.

L’ancien secrétaire général de la CONFEJES, la Conférence des ministres des sports ayant le français en partage, élu président de la Fédération mauritanienne en 2015, a choisi de relancer la pratique du basket dans son pays en partant de la base.

En raison de contraintes liées au « manque de moyens financiers », le nouveau président et son équipe ont entrepris de relancer la discipline « depuis la base avant de penser à s’amarrer à l’international que nous avons démarré par le basket 3X3 ».

Il a d’abord fallu faire « l’état des lieux pour relancer définitivement la pratique de la discipline qui ne s’appuyait plus sur un championnat régulier », a regretté Youssouf Fall, un ancien basketteur.

« A notre arrivée, le basket était dans un état délabrement avancé, des équipes inexistantes, un championnat national arrêté, c’était plus de l’animation que du développement », a relevé ce professeur d’éducation physique de profession.

Les infrastructures « étaient défectueuses et pas aux normes parce que datant des années 1960, c’était des dalles en béton, le seul terrain abritant les finales est celui de la Maison des Jeunes », a-t-il dit.

Sur cette base, il a dit avoir mis en place un plan stratégique en quatre axes pour changer la donne.

Le premier axe porte sur « la mise en place d’une administration fonctionnelle de 2015 à 2018, avec l’acquisition d’une Maison sur fonds propres qui sert de siège », a relevé M. Fall, se plaisant à faire le tour du propriétaire.

« Dans cette Maison du basket, il y a les équipements nécessaires
pour faire des réunions et sessions de formation et la Fédération mauritanienne en a profité pour s’atteler à la formation de ses dirigeants en matière d’administration pour bien gérer son association », a-t-il relevé.

Le deuxième axe du plan stratégique mis en place par ses soins concerne « la formation des cadres techniques, entraîneurs, des arbitres ».

Dans ce cadre, la Fédération mauritanienne du basket « a fait le tour du pays pour former 150 entraîneurs, une trentaine par région grâce au concours de la FIBA », sans compter des sessions de formation pour arbitres, marqueurs et chronométreurs, a révélé son président.

« Récemment, la Fédération a procédé à la formation de statisticiens, d’arbitres féminins et masculins pour accompagner le développement », a indiqué Youssou Fall, avant d’évoquer le 3e axe de son plan stratégique, relatif au « renforcement des capacités des jeunes talents eux-mêmes par la tenue des compétitions ».

« Depuis 2016, il a été mis en place un championnat national entre les 9 équipes de Mauritanie (masculines) en aller et retour », a signalé M. Fall, soulignant qu’il a fallu « une organisation fine » pour prendre en charge la question des longues distances entre villes.

« Par exemple, quand une équipe de Nouakchott doit se déplacer à Zouerate (nord), à des milliers de kilomètres, elle va pour y jouer deux matchs successifs pour alléger les coûts du déplacement », a-t-il expliqué.

Dans le cadre du développement de la discipline, des stages de formation ont été organisés pour les jeunes fin 2019, avec des camps de vacances pour des jeunes filles âgées de moins de 19 ans à Nouakchott.

« Elles apprenaient les fondamentaux du basket le matin de 9 à 10h 30, de 10h30 à 12h des conférences sur leur autonomisation avec des thèmes précis (mariage précoce, scolarisation des filles) », a détaillé le président de la Fédération mauritanienne de basket.

Il y a aussi selon lui des rencontres avec des femmes leaders pour donner en exemple leur parcours, des visites dans la capitale, dans des entreprises ainsi que dans « des restaurants chics de la ville », les après-midi étant réservés aux compétitions.

Selon le président de la fédération mauritanienne de basket, le domaine des infrastructures, dans lequel il y a un ’’véritable retard’’, constitue le quatrième axe du plan stratégique mis en œuvre.

« Nous avons élaboré un plan avec le ministère des Sports qui a promis de nous déléguer la restauration des terrains, certains n’étant pas aux normes », a-t-il indiqué, ajoutant qu’il est prévu d’ériger une salle fermée de 7000 places, le « Nouakchott Arena », sur le terrain de l’ancien aéroport.

Au total ce plan stratégique doit contribuer à relancer la pratique du basket en Mauritanie où cette discipline compte « un millier de licenciés chez les hommes et quelque 400 chez les dames », a souligné le président de la Fédération mauritanienne de basket.

« Cette relance est un préalable avant de penser à jouer des préliminaires continentales. La Mauritanie va intégrer des compétitions zonales en premier », a-t-il fait savoir, notant toutefois qu’en plus de basketteurs locaux, son pays peut compter sur des renforts de son « énorme diaspora ».

Dans la même catégorie