GNA Allotey to face GBA Disciplinary Committee GNA CSOs advocates for Gender Equality and Social Inclusion GNA MiDA to improve power supply to Kasoa and its environs AGP Présumés enlèvements d’enfants : un appel à témoin lancé et début des interpellations AIP Les cours se déroulent dans le secondaire sans heurt à San Pedro AIP Renouvellement CNI : Démarrage imminent de l’opération dans le Folon (ONECI locale) AIP L’avortement prend des proportions inquiétantes, selon l’AIBEF AGP Un accord entre le gouvernement et les syndicats en grève APS PLUS DE 1500 KG DE PRODUITS ILLICITES INCINÉRÉS À TAMBACOUNDA APS MACKY SALL ’’SATISFAIT’’ DU TRAVAIL DES ENTREPRISES TURQUES

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL LANCE UN PRIX UNIVERSITAIRE


  5 Décembre      9        Education (2133),

   

Dakar, 5 déc (APS) – Le Conseil constitutionnel sénégalais annonce
avoir lancé un prix universitaire visant à récompenser une thèse
portant sur les sciences juridiques en général et les matières
relevant de son domaine de compétence en particulier.

Selon un communiqué parvenu jeudi à l’APS, par un arrêté en date du 23
octobre 2019, le Conseil constitutionnel « a créé et fixé le règlement
du Prix de thèse du Conseil constitutionnel ».

Il vise à « promouvoir la recherche » et à « récompenser l’excellence et
l’originalité des travaux menés dans le domaine des sciences
juridiques en général et dans les matières relevant de son domaine de
compétence en particulier », ajoute le texte.

Le « Prix de thèse du Conseil constitutionnel donnera lieu à une
subvention en vue de la publication ou de la vulgarisation de la thèse
primée’’, indique la même source, ajoutant qu’il est « ouvert aux
docteurs en droit qui sont soit, de nationalité sénégalaise, soit
rattachés à une université sénégalaise, soit titulaires d’un doctorat
délivré par une université sénégalaise ou tout autre établissement
sénégalais d’enseignement supérieur habilité à décerner le grade de
docteur en droit ».

« Les travaux concernés par le « Prix de thèse du Conseil
constitutionnel », qu’ils soient publiés ou non, doivent être rédigés
en langue française et soutenus dans les deux années civiles précédant
la date de la remise du Prix (2019 étant l’année de référence pour la
présente édition) et doivent s’inscrire dans l’un des champs
disciplinaires traitant notamment de la justice constitutionnelle, des
institutions politiques, du droit constitutionnel et du contentieux
électoral ou abordant des problématiques transversales susceptibles
d’entrer dans le champ des activités de la juridiction
constitutionnelle », renseigne le communiqué.

Il précise que le dernier délai pour le dépôt des dossiers de
candidature est fixé au 31 janvier 2020.

Dans la même catégorie