GNA U-20 Women’s World Cup: Ghana suffer another humiliation to exit tournament  GNA Rana Motors partner GFA to launch Qatar OMBC project GNA Thunderstorm or rain expected over transition and northern sector this evening GNA Ghana to mark World Folklore Day with multi-national summit GNA CyberX Africa launches its conference and exhibition 2022 to enhance cyber technology GNA Renew NHIS cards with mobile renewal service – Dr Okoe Boye GNA Ghana loses more than GHc5.6 billion annually in tax revenue GNA Minister of Food and Agriculture inaugurates Twifo Oil Palm Plantation Board GNA Invest for Jobs launches Green SME Networking Festival in Kumasi GNA GIPC Boss urges private sector to explore partnerships for growth

Le Franc congolais stable sur le marché bancaire


  26 Juin      23        Economie (15601), Finance (756),

   

Kinshasa, 26 juin 2022 (ACP).-Le Franc congolais est demeuré stable à l’indicatif autour de 2004 FC le dollar américain, au cours de cette deuxième quinzaine du mois de juin de l’année en cours, a constaté l’ACP lors d’une ronde sur le marché de change à Kinshasa.

Selon ce constat, le Franc congolais connait une légère appréciation sur le marché parallèle, en oscillant entre 2000 FC et 2025 FC pour un dollar américain au cours de la même période.  Le taux appliqué à la première quinzaine du même mois variait entre 2020 et 2025 FC pour un dollar américain.

Cette performance a été attestée par la Banque centrale du Congo au mois de mai dernier, l’attribuant ainsi au maintien depuis l’année 2021, à la faveur de la bonne coordination des politiques monétaire et budgétaire.

Elle se concrétise en rythme hebdomadaire par une légère appréciation de la monnaie nationale de 0,01% du taux de change à l’indicatif et une faible dépréciation de 0,08% dans le segment parallèle.  Les réserves de change  situées à 3,8 milliards de dollars américains.

En ce qui concerne le profil de la croissance en 2022, la Banque Centrale du Congo la projette  à 6,1%, alors qu’en janvier celles-ci tablaient sur un seuil de 6,4%, relevant du dynamisme des industries extractives. Une situation qui s’explique par le contexte mondial et régional de ralentissement.

Dans ce cadre, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a salué au cours du 59ème Conseil des ministres, la bonne tenue des finances publiques et l’exécution des dépenses prioritaires. Il a rappelé au Conseil que la gestion des finances publiques au courant de cette année reste caractérisée par des efforts de mobilisation accrue des ressources intérieures et une rationalisation des dépenses publiques.

« Cette politique qui est à saluer permet au Trésor de constituer des marges de trésorerie suffisantes, utiles à l’exécution des dépenses prioritaires », a dit le Président de la République. Il reconnait de ce fait l’existence d’un environnement international caractérisé par les incertitudes du fait notamment de la persistance de la crise russo-ukrainienne.

Selon lui, la bonne tenue des finances publiques offre au gouvernement une fenêtre d’opportunité pour faire face aux enjeux majeurs de l’heure parmi lesquels : le défi sécuritaire et électoral.

Le Président de la République a rappelé le gouvernement l’engagement en matière d’affectation des recettes supplémentaires, tel que repris dans le mémorandum des politiques économiques financières, crédibilisant davantage le  pays vis-à-vis de ses partenaires.

Il a encouragé, à cet effet, le Premier Ministre à veiller, avec les ministres concernés, à rester en ligne avec ce qui a été convenu dans le cadre du Programme soutenu par la Facilité Élargie de Crédit.

Dans la même catégorie