MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Le gouvernement gabonais examine le projet de loi des finances rectificative pour l’année 2018


  21 Juin      42        Finance (3735), Politique (22259),

   

Libreville, 20 Juin (AGP) – Le Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet a réuni, ce mercredi à Libreville, les membres du Gouvernement autour d’un conseil interministériel, pour examiner le projet de loi des finances rectificative pour l’exercice 2018 qui sera soumis au prochain conseil des ministres et au Sénat pour examen et adoption.

Ce projet de texte intègre les mesures prioritaires annoncées par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, le 31 décembre 2017 et les recommandations des assises du séminaire gouvernemental « Task Force » relative à l’amélioration de la performance des finances publiques.

Selon le gouvernement, le projet de loi des finances rectificative a pour objectif, la poursuite des efforts d’optimisation des recettes, la maitrise des dépenses publiques, l’amélioration du cadre des affaires, la compétitivité économique de notre pays et l’amélioration de la qualité des services aux citoyens. Il vise également à relancer la croissance et l’emploi

Ce projet de loi des finances rectificative qui sera examiné au prochain Conseil des ministres et soumis au Sénat pour examen avant adoption, vise à relancer la croissance et l’emploi.

Elaboré conformément aux dispositions de l’article 47 de la constitution, le texte à l’examen s’inscrit dans la poursuite de la mise en œuvre du Plan de Relance Economique (PRE), soutenu par le Fonds monétaire international (FMI) et mis en œuvre depuis la fin du semestre 2017.

SN/FSS

Dans la même catégorie