GNA HUAWEI nova 7i: The Mobile Gamers’ Secret Weapon! GNA COVID-19: Calvary Baptist Church encourages members to vaccinate GNA Ho West DCE donates beds to health facilities GNA IWD: Celebrating women in COVID-19 ‘fight’ and development. GNA CCTH undertake clean- up exercise GNA Akim Oda MP unveils strategy for effective grassroots inclusion in development APS COVID-19 : 11 DÉCÈS, 236 PATIENTS GUÉRIS APS ALY SALEH DIOP RAPPELLE L’IMPORTANCE DES CULTURES FOURRAGÈRES APS LES BLACK SATELLITES DU GHANA REMPORTENT LA CAN U20 APS KAOLACK : LE KHALIFE DE MÉDINA BAYE LANCE UN APPEL AU CALME

L’insécurité dans l’Est du pays au menu des échanges entre Sylvain Mutombo et Noël Tshiani


  18 Février      15        Politique (15730),

   

Kinshasa, 18 février 2021 (ACP).- Le ministre délégué auprès du Ministre de la Défense nationale et Anciens combattants chargé des Anciens combattants, Sylvain Mutombo Kabinda et le président du parti politique « Force du Changement », Noël Tshiani Muadiamvita ont évoqué, mercredi, l’insécurité sur l’ensemble du territoire national de la RDC et dans sa partie Est en particulier.

Noël Tshiani Muadiamvita qui a été reçu par le ministre dans son cabinet, a fait savoir, dans un entretien avec l’ACP jeudi, que Sylvain Mutombo l’a rassuré du travail abattu par le gouvernement congolais pour disponibiliser les moyens nécessaires afin que les FARDC, la police nationale et le service de sécurité qui opèrent dans les coins les plus sensibles du pays puissent atteindre les objectifs qui leurs sont fixés, à savoir maintenir la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national.

Le président national de « Force du Changement » a, à cet effet, invité les Congolais à combiner les efforts pour soutenir l’armée nationale dans sa noble mission de sécuriser le pays et sa population.

« On ne peut pas faire l’économie dans un climat d’insécurité et de guerre », a-t-il dit. 

A cet économiste de poursuivre, « l’insécurité ou l’absence de paix fait fuir des investisseurs, effrayent les citoyens congolais qui ne peuvent plus se concentrer dans leurs activités journalières, notamment les activités de production agricole, de travail dans les entreprises publiques ou privés, l’activité d’achat et de vente des marchandises ».

Pour Noël Tshiani Muadiamvita, la population ne peut retrouver son compte dans l’exploitation judicieuse des ressources naturelles lors que la paix et la sécurité sont troublées.

Dans la même catégorie