AGP Guinée-Covid-19 : 58 nouveaux cas positifs pour un total de 3.991 cas de coronavirus ANGOP Covid-19: Angola recupera mais dois pacientes APS OUROSSOGUI : DÉMARRAGE DE LA DISTRIBUTION DE L’AIDE D’URGENCE APS LA RÉSERVE NATURELLE DE PIKINE A ABRITÉ LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE DE L’ENVIRONNEMENT APS APPEL À UNE MOBILISATION POUR LA CONSERVATION DES ÉCOSYSTÈMES GNA GhaFFaP celebrates World Environment Day GNA President Commissions Tema Motorway interchange GNA Community Mining Scheme to create 16,000 jobs nationwide-Minister GNA Parliament still in talks with EC to brief the House – Majority Leader AGP Siguiri/Gouvernance : l’utilisation du fonds du FODEL en débat dans les communes.

L’OMS exhorte les pays africains à intensifier leur réponse au COVID-19


  27 Mars      34        Photos (4046), Santé (5566),

   

Abidjan, 27 mars (AIP) – Dans son bulletin électronique publié jeudi, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) exhorte les pays africains à intensifier leur réponse au COVID-19 dans les deux semaines à venir, tant qu’il est encore temps d’empêcher l’épidémie dans la région de submerger les services de santé.

La Région africaine connaît une augmentation rapide du nombre de cas confirmés signalés de COVID-19, avec une hausse quotidienne de 25 % au cours des cinq derniers jours, s’inquiète l’OMS.

 »Aujourd’hui, 39 pays ont signalé un total de 216 cas au cours des dernières 24 heures, ce qui représente une augmentation significative par rapport au mois dernier, lorsqu’un pays de la région signalait une poignée de cas. Depuis le début de l’épidémie, 39 pays ont signalé plus de 1 800 cas de COVID-19, avec 31 décès. »

« Il s’agit d’une évolution très spectaculaire. Il est très important que les pays continuent à travailler très dur pour contenir la propagation du COVID-19, tout en se préparant à une expansion plus large du virus », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

« Chaque composante de chaque gouvernement doit travailler ensemble pour empêcher ce virus de faire des ravages en Afrique. Les pays doivent profiter de cette fenêtre d’opportunité de deux semaines pour intensifier leurs actions avant qu’il ne soit trop tard », poursuit-elle.

Dans une stratégie en dix points publiée jeudi, l’Organisation appelle à la création d’un couloir humanitaire pour faciliter le déploiement du personnel et l’expédition de matériels, et exhorte les gouvernements et le secteur privé à accroître les fournitures et les équipements médicaux.

Dans le cadre de son plan, l’OMS demande également aux pays d’augmenter le nombre de travailleurs de santé déployés en réaffectant du personnel, en renforçant l’éducation à la santé publique pour aider les communautés à rester en sécurité et à protéger les autres, et en identifiant et équipant des structures pour traiter et isoler les patients.

L’OMS a mobilisé et réaffecté son personnel, formé davantage d’intervenants d’urgence, notamment par le biais de sessions en ligne, et soutenu une coordination efficace des interventions dans le cadre de la réponse au COVID-19.

Stratégie en 10 points du Bureau régional de l’OMS pour l’Afrique :

1. Mobiliser et réaffecter le personnel pour renforcer la surveillance, les soins médicaux et la sensibilisation du public.

2. Former davantage d’intervenants, notamment par le biais de sessions en ligne, pour renforcer la réponse.

3. Coordonner efficacement le travail de toutes les parties prenantes afin d’améliorer la détection précoce et les soins cliniques.

4. Établir des couloirs humanitaires pour faciliter les déploiements d’urgence et les expéditions de matériels.

5. Rassembler le monde entier, y compris le secteur privé, pour renforcer les fournitures et les équipements médicaux essentiels.

6. Éduquer les communautés à se protéger et à protéger les autres.

7. Mettre en place des équipes scientifiques et de recherche pour guider la réponse, en tenant compte des spécificités de l’Afrique.

8. Contenir rapidement la propagation du virus pour limiter les retombées économiques.

9. Aider les personnes vulnérables, principalement celles qui ont besoin d’aide humanitaire, et assurer la continuité des services essentiels de routine.

10. Créer des systèmes de solidarité pour l’action en Afrique, Sud-Sud et Nord-Sud, et atténuer les perturbations socio-économiques.

Dans la même catégorie