AGP Gabon/Agriculture: Les ministres de la CEEAC en conclave à Libreville AGP Gabon/Education: La CONASYSED réclame les travaux du dialogue social AGP Gabon: Les centrales syndicales des agents publics lancent un mouvement d’humeur MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : un mort et des blessés dans des affrontements MAP Hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des Etats fragiles sur 2014-2019 MAP Gabon : découverte des plus hautes mangroves du monde atteignant 60 mètres ANP Lancement des travaux de construction de la cimenterie de Kao : Concrétisation d’un projet longtemps attendu ! APS LES CHANTIERS DE L’OMVG RÉALISÉS À 95 % À KAOLACK (SG) APS MATAR BÂ PARTICIPE À UN SOMMET INTERNATIONAL SUR LA LUTTE CONTRE LE DOPAGE GNA UN 75th Anniversary: Time for sober reflection

L’ONU soutient une approche holistique pour la sécurisation de la région des Grands lacs


  28 Septembre      11        Politique (12046),

   

Kinshasa, 28 septembre 2020(ACP).- L’envoyé spécial du Secrétaire général l’Organisation des Nations Unies pour la région des Grands Lacs, Huang Xia a, à l’issue des échanges, lundi, à Kinshasa, avec la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, soutenu une approche holistique avec une bonne combinaison des dispositifs militaires et non militaires pour qu’il y ait sécurité dans la région des Grands Lacs africains.

« Si les moyens forts sont indispensables, il faut travailler sur d’autres volets à savoir assumer la réinsertion, un meilleur retour dans la société pour que les gens voient un avenir plus prometteur. C’est donc avec cette approche holistique qu’on arriverait à mieux répondre aux défis sécuritaires qui persistent toujours, surtout dans l’Est de la RDC », a-t-il indiqué.

Parlant de la situation dans la région des Grands lacs, le diplomate onusien a affirmé qu’il y a beaucoup de dynamique dans cette région avant de souligner avoir échangé avec Mme la ministre d’État sur l’appui et l’accompagnement de l’ONU à la RDC dans le dossier de la paix, la sécurité et surtout le développement et l’avenir de la région des Grands Lacs.

A propos de l’accord cadre d’Addis Abeba pour la paix dans les Grands lacs signé, il y a sept ans ,entre acteurs africains et internationaux, l’envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU,  a fait savoir que son organisation croit que les pays de la région des Grands lacs sont bien conscients, aujourd’hui, de l’importance d’une meilleure mise en application de cet instrument juridique, avant de  souligner  que c’est la meilleure traduction des dispositions de cet accord cadre en action concrète qui permettra à cette région de mieux gérer les dossiers paix , sécurité et surtout le dossier de coopération et du développement grâce à une logique d’intégration.

« Aujourd’hui nous sommes heureux de voir que dans la région des Grands lacs se développe une volonté toujours plus forte de travailler ensemble, a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il appartient à nous d’encourager les différents pays à renforcer cette volonté politique et de la transformer davantage en une action concrète.

L’envoyé spécial du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies a affirmé avoir félicité Mme la ministre d’État pour les mesures rapides et efficaces que le gouvernement de la RDC a su prendre pour lutter, de manière efficace, contre la pandémie de Coronavirus.

« Aujourd’hui, on voit que c’est une situation qui est maîtrisée et qui pourrait connaître une amélioration avec le temps, si tout le monde respectait toutes ces mesures »,a-t-il estimé.

Dans la même catégorie