APS Le partenariat public-privé,  »une alternative au financement des infrastructures » (PM égyptien) APS Mahawa Sémou Diouf installé comme président de la Cour de justice de l’UEMOA MAP Le CPS de l’UA adopte la «Déclaration de Tanger» sur la promotion du lien Paix-Sécurité-Développement et décide de la soumettre au Sommet de l’UA MAP RDC: L’ONU alerte sur la crise de la faim, la « plus grande » en Afrique MAP Afrique du Sud : Dix morts dans deux fusillades au Cap-Oriental ATOP Vo/ Santé : revue annuelle des activités 2022 du district sanitaire ATOP Kozah/ Promotion de l’entreprenariat : les opportunités offertes aux PME par la loi de finances 2023 expliquées aux entrepreneurs de la kara ATOP Visite du Président Faure Gnassingbé au Gabon : des questions bilatérales, régionales, continentales et internationales évoquées APS Hôpital Amath-Dansokho : plus de 10 000 consultations et 700 scanners réalisés en 2022 (directeur) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plus de 3000 actes d’insécurité en 2022 dans l’espace des sept pays ayant ratifié l’Initiative d’Accra

Macky Sall réclame une application rigoureuse du contrôle de légalité des actes des collectivités territoriales


  8 Décembre      20        Société (41005),

   

Dakar, 7 déc (APS) – Le président de la République a fait plusieurs recommandations au gouvernement, concernant les collectivités territoriales, notamment l’application rigoureuse du contrôle de légalité de leurs actes et la réévaluation des indemnités des délégués de quartier.

“Le chef de l’Etat a invité le ministre de l’Intérieur et le ministre chargé des Collectivités territoriales à veiller (…) à une application rigoureuse du contrôle de légalité des actes des collectivités territoriales et à une prise en charge optimale des compétences [qui leur sont] transférées par l’Etat”, lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres de ce mercredi 7 décembre.

Ces compétences doivent s’exercer “avec les fonds publics alloués chaque année” par l’Etat à ces structures, a-t-il rappelé.

Macky Sall a demandé aussi au ministre concerné de s’atteler à “la valorisation des rôles, ainsi qu’à la réévaluation des indemnités des délégués de quartier, en relation avec les maires”.

“Le chef de l’Etat a rappelé au ministre des Collectivités territoriales l’impératif de stabiliser, dans chaque commune, la liste des quartiers officiels, et de veiller, à l’image des chefs de village, à la reconsidération des missions” de ceux qui dirigent les quartiers.

Selon le texte, il a donné la consigne à leur ministre de tutelle de procéder, avec l’ensemble des partenaires concernés, à “l’évaluation du niveau de mobilisation et des impacts sectoriels des ressources budgétaires allouées aux collectivités territoriales”.

Macky Sall a évoqué “la nécessité d’évaluer les compétences et l’action” des conseils départementaux, “près de dix ans après leur création”.

Il a parlé aux membres du gouvernement de “l’urgence d’accentuer la formation des élus territoriaux et de professionnaliser les métiers dans les collectivités territoriales, avec le concours du Centre national de la fonction publique territoriale et de la formation”.

“Le président de la République a demandé au gouvernement de consolider le dialogue permanent et constructif avec les collectivités territoriales et les démembrements territoriaux de l’Etat”, lit-on dans le texte.

Macky Sall annonce qu’il va rencontrer les élus territoriaux, dimanche prochain, à l’occasion de la Journée nationale de la décentralisation.

Selon le communiqué du Conseil des ministres, les bureaux de l’Association des maires du Sénégal et de l’Association des départements du Sénégal seront renouvelés lors de la célébration de cette journée dédiée à la décentralisation. »

Dans la même catégorie