ANP Incendie de l’école Pays-Bas : Désolation, indignation, compassion et solidarité pour les victimes AGP COCAN 2025 : La Guinée veut s’inspirer de l’expérience ivoirienne AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Ramadan 2021: Le ministre Adama Coulibaly offre 15 tonnes de vivres aux musulmans du N’zi GNA Clients express concern over encroachment on health facility GNA Intercede incessantly for the nation – Minister implores Muslims GNA Use community groups to implement social protection – Actors GNA Ada East Assembly hands over completed projects to GES Inforpress Fogo: Família emigrada nos EUA financia aquisição de ambulância e clínica de saúde móvel para São Filipe Inforpress SCM e Mindelo’s Floating Music Hub assinam protocolo de parceria que salvaguarda direitos autorais dos artistas Inforpress CCP promove ciclo de cinema ambiental para sensibilização da sociedade civil

Mamou/Economie: Le pot du riz du pays vendu à 2500 francs guinéens dans la préfecture.


  17 Octobre      47        Economie (11632),

   

Mamou, 17 oct. (AGP)-Depuis le mercredi dernier, le prix du riz du pays a connu une hausse. Que ça soit dans les marchés hebdomadaires de la préfecture où dans les marchés de la commune urbaine de Mamou les prix ne font qu’augmenter.

Ces trois jours, le pot du riz était vendu à 22000 mais ce samedi le prix du pot du riz est de 2500 Francs guinéens.

Rencontré Aïssatou Barry, vendeuse du riz dans le marché Awaria de Mamou dit qu’auparavant le pot du riz variait entre 1900 et 2000 francs guinéens mais depuis que les clients ont commencé d’acheter pour stocker afin de prévenir toute éventuelle pénurie du riz durant la période électorale, le riz est devenu une denrée rare et chère.

« Dans les marchés hebdomadaires, les vendeuses ont fait grimper les prix. Auparavant le kg du riz du pays était vendu à 7000 mais vendredi, 16 octobre nous avons trouvé 8000 francs guinéens. Ainsi nous aussi nous majorons un peu pour gagner un petit bénéfice», a-t-elle dit.

A noter que cette hausse du prix du riz du pays intervient à la veille des élections présidentielles du 18 octobre d’où chacun se bat pour avoir le minimum de nourriture pour les prochains jours.

Dans la même catégorie