ANG Estudo revela que desnutrição contribui para a morte de 45 % de crianças menores de cinco anos ANG “Património Cultural do país exige uma requalificação ambiciosa”, diz a Secretária de Estado do Turismo e Artesanato ANG Lisboa quer “o nível máximo” com Bissau GNA Maj Mahama- Police did not rely solely on the video-Witness GNA Special Educators admits to low knowledge on cerebral palsy GNA Administrators urged to end “we are working on it” syndrome AIB Eau, Energie et Economie : L’Allemagne soutient le Burkina Faso avec 26 milliard de FCFA AGP Arrestation de deux passagers pour détention de faux passeports AIB Burkina: Vers l’instauration  d’un système efficace de protection des personnes vulnérables ANGOP Un message du Président angolais remis à son homologue chinois

Niger: Les Ecoles normales d’instituteurs changent de statut juridique pour la qualité des enseignements


  27 Juin      9        Education (6497),

   

Niamey, 27 juin (ANP) – Le gouvernement a décidé en Conseil des Ministres ce mercredi 26 juin de changer le statut juridique des écoles normales d’instituteurs en les rattachant à la direction générale de la formation initiale et continue du ministère de l’éducation nationale, selon un communiqué de l’instance gouvernementale.

‘’Pour une meilleure efficacité dans leur gestion, il est apparu indispensable de changer de statut juridique à ces établissements en les rattachant directement à la Direction Générale en charge de la formation initiale et continue’’, peut-on lire dans le texte du gouvernement.

Ces ENI sont des Etablissements Publics à caractère Administratif administrées chacune par un Conseil d’Administration. Cette diversité de centres de décisions entraine une incohérence dans l’exécution du programme référentiel avec pour conséquence une lourdeur inopportune dans la mise en œuvre des réformes et innovations qu’exige la recherche de la qualité des enseignements-apprentissages, est-il argumenté.

Ce nouveau montage institutionnel sera validé par décret pris en Conseil des Ministres, ce qui nécessite au préalable l’abrogation des deux lois créant les écoles normales.

Il s’agit de la loi du 31 décembre 2002 et celle du 04 janvier 2014, portant création d’établissements publics à caractère administratif dénommés « écoles normales.

Au Niger, la formation initiale des enseignants du primaire est assurée au niveau de onze (11) Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) dont huit (8) implantées dans les chefs-lieux de régions, auxquelles s’ajoutent les Ecoles Normales de Doutchi, de Tessaoua et de Magaria.

Dans la même catégorie