AIP Côte d’Ivoire-AIP/La CEI fait des propositions pour améliorer les l’organisation des élections à venir GNA ENRRI-EfD Ghana initiates discussion on plastic waste management in Ghana GNA Social President CLOGSAG MAP Journée mondiale du climat: Débat mardi sur les changements climatiques au Maroc MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Revue de la presse quotidienne internationale africaine (RPQI-Afrique) APS CORONAVIRUS : LA TENDANCE À LA HAUSSE SE POURSUIT AVEC 100 NOUVELLES CONTAMINATIONS AGP Gabon/Plan d’urgence 2020: Le Directeur général de la SEEG fait le point des chantiers dans le Haut-Ogooué AGP Gabon : Ali Bongo Ondimba reçoit les Lettres de créance de six nouveaux ambassadeurs AIP Côte d’Ivoire-AIP/Un sociologue recommande la création de fonds pour la prise en charge des survivantes des VBG

Poursuite des consultations avec les personnalités politiques


  8 Novembre      26        Politique (13290),

   

Kinshasa, 08 novembre 2020 (ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a poursuivi samedi, au Palais de la Nation, avec les consultations qu’il a entamées au début de la semaine, avec des personnalités politiques.

Au cours de cette 6ème journée des consultations, il a reçu tour à tour Gabriel Kyungu, Modeste Bahati Lukwebo, Moïse Katumbi, Eve Bazaiba, Christophe Lutundula, Ne Mwanda Nsemi.

Félix Tshisekedi a entamé les consultations lundi 2 novembre à Kinshasa. Il a reçu plusieurs personnalités politiques et sociales dans l’objectif de rassembler autour de lui une « Union sacrée de la nation ».

L’UNAFEC appuie le Président Tshisekedi pour asseoir l’Etat de droit

Le président de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), Antoine Gabriel Kyungu, a indiqué samedi, à l’issue des échanges au Palais de la Nation, avec le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à l’ouverture de la sixième journée des consultations présidentielles, que son parti politique et la province du Katanga soutiennent le Président de la République pour qu’il fasse asseoir l’Etat de droit.

« L’UNAFEC en particulier et toute la population du Katanga en général ont décidé d’accompagner le Président de la République afin qu’il ne puisse pas trahir la cause de la population et qu’il fasse asseoir l’Etat de droit », a déclaré Gabriel Kyungu.
A propos du mariage Front commun pour le Congo (FCC)-Cap pour le changement (CACH), il a signalé que ça ne marche pas.

« Mon parti a déjà constaté que la coalition FCC-CACH est un mariage qui ne marche pas », a-t-il souligné.
Au sujet de la dissolution de l’Assemblée nationale ou de la requalification de la majorité parlementaire à la fin de ces consultations, il a fait savoir que cela relève des prérogatives du Chef de l’État.

« Soyez tranquilles, le Chef de l’État a dit, je consulte, je contacte et après je vais tirer les conclusions qu’il faut. Attendons que lui qui a cette prérogative-là, de tirer la leçon de tout ce que nous lui avons dit », a déclaré Gabriel Kyungu.

Il a également affirmé avoir rappelé au Chef de l’Etat, le combat de 13 parlementaires dont faisait partie son père, Etienne Tshisekedi sous Mobutu. Ainsi, a-t-il invité le Chef de l’Etat à ne pas « trahir la cause de la population ».

« C’est dans ce bâtiment (Palais de la Nation) qu’à notre époque, nous avons tout fait pour faire tomber la dictature du temps de Mobutu avec les 13 parlementaires, c’est tout un symbole. J’ai tenu à lui rappeler cela parce que son papa Etienne Tshisekedi était un de nos compagnons. Tout ce que nous devons dire à notre niveau, c’est un constat que ce mariage (FCC-CACH) n’allait plus. Et c’est regrettable », a-t-il dit.
Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo rassure de l’adhésion de l’AFDC-A à l’Union sacrée

Le sénateur Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale du regroupement politique Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) a rassuré que son regroupement politique adhère à l’Union sacrée de la Nation pour que soit brisé le paradoxe d’un État doté de tout mais dont le peuple est parmi les plus pauvres du monde.

Modeste Bahati Lukwebo l’a déclaré à l’issue des entretiens qu’il a eus samedi, au Palais de la Nation, avec le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans le cadre des consultations présidentielles lancées depuis lundi dernier.
Au sujet de l’avenir de la coalition FCC-CACH, Modeste Bahati, qui a conduit ladite délégation du regroupement politique AFDC-A, a déclaré qu’il faut trouver une autre alternative.
«  Pour nous AFDC-A, il faut chercher autre chose », a souligné Modeste Bahati.

Je suis venu voir d’abord un frère, a indiqué Moïse Katumbi

L’ancien gouverneur du Katanga et membre du présidium de la coalition de l’opposition LAMUKA, Moise Katumbi Chapwe, a déclaré qu’il venu voir « un frère », à l’issue des entretiens qu’il a eus samedi avec le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo dans le cadre des consultations politiques.

« Je suis venu voir le Président de la République pour les consultations. Je suis venu voir d’abord un frère. Quand il va terminer les consultations, vous saurez ce dont on a discuté », a-t-il plusieurs fois répété réagissant aux questions des journalistes.
Moise Katumbi est le deuxième leader de LAMUKA à être reçu par Félix Tshisekedi, après Jean Pierre Bemba. Il fait partie de l’aile modérée de l’opposition, indique-t-on
Pour rappel, c’est le vendredi 6 octobre que l’ancien gouverneur du grand Katanga est arrivé à Kinshasa, en provenance de la ville de Lubumbashi, chef-lieu du Haut-Katanga.

« Je suis venu répondre aux consultations du Chef de l’État. Je vais d’abord écouter le Chef de l’État. Je ne vais pas me prononcer. Le pays est en détresse. Nous devons le sauver ensemble. La population souffre », a-t-il déclaré à son atterrissage de l’avion à l’aéroport international de N’Djili.

Ne Muanda Nsemi appelle à l’apaisement et à privilégier la paix sociale

Le leader du mouvement politico-religieux Bundu Dia Kongo, Ne Muanda Nsemi a appelé à l’apaisement et à privilégier la paix sociale, à l’issue des entretiens, samedi, au Palais de la Nation avec le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

« Le pays nous appartient, le pays est un scandale géologique que Dieu nous a donné, nous pouvons faire bien en allant de l’avant et en faisant en sorte que notre peuple trouve son compte », a-t-il indiqué, avant de fustiger ceux qui veulent bloquer les choses au pays.

Tout en rassurant que le Président Félix Tshisekedi a été très réceptif à son message, Ne Muanda Nsemi a déclaré qu’il soutient l’Union sacrée de la Nation prônée par le 5ème Président de l’histoire de la République démocratique du Congo. ACP/Kayu

Dans la même catégorie