MAP L’engagement du Maroc en matière de coopération Sud-Sud est guidé par une Vision Royale clairvoyante plaçant l’élément humain au cœur des préoccupations APS UN LYCÉE À GÉNÉRATION FOOT POUR MIEUX METTRE EN EXERGUE ’’LA DIMENSION ÉDUCATIVE DU SPORT’’ ACP Une délégation de l’U.E reçue par le Président Félix-Antoine Tshisekedi APS MODERNISATION TITRES DE TRANSPORTS : LES PREMIÈRES CARTES GRISES NUMÉRISÉES REMISES À LEURS DÉTENTEURS APS PARIS : UNE SCULPTURE DE BRONZE EN HOMMAGE AU SCULPTEUR OUSMANE SOW APS FEMMES ET SCIENCE : LES DOCTORANTES SÉNÉGALAISES INVITÉES À PARTICIPER AU PROGRAMME L’ORÉAL/UNESCO AIB Burkina : naissance d’un parti pro-Kaboré AIB Burkina : une organisation de la société civile accuse le pouvoir de vouloir sa liquidation AIB Bertrand Traoré incertain, 3 autres joueurs forfaits contre la Mauritanie APS PLAIDOYER POUR UNE RÉFORME DU SECTEUR DE L’HYDRAULIQUE

Présidentielle au Sénégal: plus que sept candidats en lice


  9 Janvier      41        Photos (20680), Politique (22259),

   

Dakar, 09/01/2019 (MAP) – Sept candidats à l’élection présidentielle au Sénégal ont réussi à passer l’épreuve du parrainage sur les 27 qui avaient déposé leurs dossiers près le Conseil constitutionnel, rapporte mercredi la presse locale.

Il s’agit du président sortant Macky Sall, de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall (coalition Takhawu Sénégal), de Karim Wade (Parti Démocratique Sénégalais/opposition), d’Ousmane Sonko (PASTEF/Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité-opposition), d’El Hadj Issa Sall (PUR/Parti de l’Unité et du rassemblement-opposition), de Madicke Niang (coalition Madické 2019) et d’Idrissa Seck (Rewmi/opposition), précise la même source.

Le premier tour du scrutin présidentiel se tiendra le 24 février prochain. Les sept candidats ont passé l’épreuve des parrainages, fournissant les signatures de plus de 53.000 électeurs au Conseil constitutionnel.

A l’étape des parrainages, trois candidats étaient admis au repêchage. Mardi 8 janvier 2019, le Conseil constitutionnel a accepté les parrainages de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, de Madicke Niang, mais il a rejeté ceux du leader du Grand Parti, Malik Gakou.

Les membres du Conseil constitutionnel vont devoir, par ailleurs, s’attaquer à la seconde étape de leur sélection, et trancher sur les candidatures de Karim Wade et de Khalifa Sall, qui font face à des procédures judiciaires.

Le Conseil constitutionnel doit diffuser une première liste d’ici la fin de semaine. Si certains sont recalés, ils pourront alors déposer leurs recours. La liste définitive des candidats à la présidentielle sera publiée au plus tard le 20 janvier, soit 35 jours avant le premier tour prévu le 24 février.

Dans la même catégorie