MAP Hasna Ammar, une militante infatigable pour l’autonomisation des femmes rurales à Aoufous AIP Législative 2021: Démarrage du dépouillement des votes à San-Pedro AIP Législatives 2021 : Koné Kafana se réjouit du bon déroulement du scrutin à Yopougon AIP Législatives 2021: Les bureaux de vote d’Abobo ferment leurs portes AIP Législatives 2021: Des urnes brûlées à Gomon AIP Législatives 2021: Un scrutin relativement apaisé à Port-Bouët malgré quelques incidents AIP Législatives 2021 : scrutin paisible à l’intérieur du pays AIP Législatives 2021 : Angustin Thiam et prône le fairplay MAP Béni Mellal-Khénifra: Création de « clubs du dialogue et de la coexistence » dans plusieurs établissements d’enseignement AIP Législatives 2021: les bureaux de vote ont fermé à Dimbokro

PROF. DJIBRIL MOHAMAN SALUE LA CREATION DU GROUPE MIXTE DE SURVEILLANCE


  4 Février      29        Santé (9586),

   

Lomé, 4 fév. (ATOP) – Le responsable de la Coordination nationale de gestion de la riposte à la Covid-19 (CNGR), Prof. Djibril Mohaman, a salué le mercredi 3 février à Lomé, le gouvernement pour la création du Groupe mixte de surveillance (GMS) anti Covid-19 qui remplace désormais la Force spéciale mixte anti pandémie Covid-19 au Togo (FOSAP).
Pour le coordonnateur, l’état d’urgence sanitaire tirant à sa fin, nous avons beaucoup plus besoin de sensibilisation et de pédagogie pour le respect des mesures barrières. Il a indiqué que ce groupe sera sous sa coordination et dans les préfectures il sera sous les comités préfectoraux de gestion de la riposte. « Le GMS est composé de 600 forces de l’ordre et de sécurité, de volontaires, des CDQ et CVD. Il sera chargé de sensibiliser, à la pédagogie et l’application des mesures barrières prises par le gouvernement et organisera les activités de la coordination », a-t-il précisé.
Parlant des chiffres de la semaine en cours, le professeur a mentionné une augmentation de 401cas positifs à la Covid-19, 284 cas guéris et 3 décès. Selon lui, cette augmentation est due à la hausse des contaminations dans la région des Savanes. Il a souligné que cette région a enregistré 100 cas positifs dont 40 dans la préfecture de Tandjouaré. Il a rappelé que les cas positifs ont été détectés dans les lycées de Bombouaka avec 23 cas concentrés dans 3 classes et au lycée de Tandjouaré où 13 cas sont repérés au sein de deux classes. Les classes concernées ont été immédiatement fermées pour deux semaines, a-t-il fait savoir, le temps qu’on continue par suivre les autres élèves desdits lycées.
Le coordonnateur a fait cas aussi de 35 cas de contamination dans la préfecture de la Kozah précisant que la plupart du reste des cas vient du grand Lomé avec 40 cas dont 15 voyageurs dans la préfecture d’Agoè-Nyivé, 190 cas positifs dont 76 voyageurs dans le Golfe. Pour cela, il a demandé à la population dès qu’un cas positif est détecté qu’il accepte d’être dirigé vers un centre de soins pour la prise en charge et qu’on puisse rechercher les cas contacts dans sa famille. Prof. Djibril a déploré le refus de 4 cas positifs au virus dans la préfecture de la Binah d’être amené vers un centre de prise en charge car jusqu’à ce jour, dit-il, il y a le dénie de l’existence de la maladie dans le pays. Il a invité toute la population togolaise à un changement de mentalité et à continuer par respecter les mesures barrières mises en place par le gouvernement, entre autres, la distanciation sociale, le port des masques et le lavage régulier des mains.

Prof. Djibril a félicité les autorités togolaises pour la performance réalisée par le pays dans l’évaluation mondiale de la gestion de la pandémie au coronavirus dans le rapport de « Lowy Institute ». Pour lui, « cette performance nous réconforte et nous permet de maintenir le cap afin de nous améliorer sans cesse pour éradiquer la pandémie dans notre pays ».
Parlant du vaccin contre la Covid-19, le professeur a dit que le Togo se prépare à la vaccination et d’ici quelques semaines les premières doses de vaccin seront disponibles dans le pays. « Le chef de l’Etat se bat pour qu’il y ait une quantité suffisante pour le Togo, » a-t-il conclu.

Dans la même catégorie