ABP Gouvernance : Les horaires de travail passent désormais de 7 heures à 20 heures à l’Etat civil de la mairie de Djougou dès ce lundi ABP MEDIAS : Le 20ème anniversaire de la radio Solidarité Fm de Djougou célébré avec faste ABP MEDIAS : Les maires de Djougou et de Copargo offrent du matériel technique à la radio solidarité Fm de Djougou GNA Boxing promoter slams referee Bertin GNA  »Super Body » National Championship slated for November 16 APS Sadio Mane incertain pour la rencontre de mardi face au Soudan (médias) APS Diamniado : Macky Sall inaugure un centre de formation dédié à la mécanique et aux engins motorisés GNA Akwapims hail Bgbin’s brilliant speech at Odwira festival GNA Driver alleged to defiling three year old, granted bail GNA Father jailed 10 years for impregnating daughter

Propreté des villes, encombrement, normes environnementales : des défis sur la route des JOJ, selon Macky Sall


  11 Octobre      12        Sport (6587),

   

Dakar, 11 oct (APS) – Le président de la République, Macky Sall, estime que le Sénégal doit prendre à bras-le-corps la propreté à Dakar et dans les autres villes, s’attaquer à l’encombrement urbain et respecter certaines normes environnementales en perspective notamment des Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) 2022.

 »Il faut se rendre à l’évidence que [le Sénégal] va attirer davantage de monde et il faut que nous soyons au standard international. Nous ne pouvons pas avoir une ambition d’émergence et ne pas répondre à certains critères. Qu’il y ait d’ailleurs Jeux olympiques ou pas », a déclaré le président Sall dans une interview publiée par le journal Sud Quotidien.

En plus des JOJ 2022, dont l’organisation vient d’être confiée au Sénégal, le pays va accueillir le Forum mondial de l’eau en 2021, ainsi qu’un forum Chine-Afrique, a-t-il annoncé.

 »Donc, le pays doit se mettre aux normes très rapidement. Nous devons régler la question de la propreté de Dakar, de nos villes, de nos rues. Nous devons respecter un certain nombre de critères dans l’environnement et enlever tout ce qui est encombrant, afin que notre ville soit respirable, accueillante, propre », a proposé le chef de l’Etat.

C’est, selon lui, de cette manière qu »’on peut attirer les gens, et c’est comme ça que les gens laisseront un sentiment et des souvenirs extrêmement importants ».

Macky Sall rappelle que lorsqu’elle doit accueillir certains évènements internationaux, l’Afrique est souvent associée à des clichés.  »Déjà les gens se posent des questions, à chaque fois qu’il s’agit de l’Afrique sur certaines maladies. Est-ce qu’il n’y a pas de risques élevés sur telle ou telle maladie tropicale ? Ils pensent au paludisme, à la dengue, etc. », a-t-il dit.

Le chef de l’Etat estime que  »c’est à nous, par notre politique volontariste, de montrer qu’on soit à Dakar, à Buenos Aires, à Tokyo ou à Paris, qu’on est exactement dans les mêmes conditions ». Il ajoute que c’est ce pari qu’il veut « relever avec les Sénégalais ».

Le chef de l’Etat affirme que le Sénégal a même anticipé dans le domaine des infrastructures, grâce au Plan Sénégal émergent qui, selon lui, a permis à la candidature sénégalaise de faire la différence avec celles du Botswana, du Nigeria et de la Tunisie, qui étaient ses concurrents à l’organisation des JOJ 2022.

M. Sall assure que les routes, les autoroutes et le chemin de fer permettront d »’assurer un transport fluide entre Dakar, le nouvel aéroport et la ville de Diamniadio ».

Il annonce aussi la construction de  »deux grands hôtels de cinq étoiles » en 2019-2020, pour faciliter l’organisation au Sénégal des JOJ.

ASG/ESF

Dans la même catégorie