ABP Bientôt un nouveau code pétrolier pour règlementer le secteur pétrolier au Bénin ABP 36,5 milliards F Cfa pour la protection de la côte à l’Est de Cotonou et la viabilisation du site de construction logements sociaux à Abomey-Calavi ABP Signature à Malanville d’un accord de partenariat entre la FNEN-DADDO et l’ASPEB sur la transhumance transfrontalière. AIB Acquittement  de Laurent Gbagbo et procès du putsch manqué, en vedettes dans la presse burkinabè Inforpress Inforpress e Instituto Camões rubricam protocolo de cooperação para aprimoramento e capacitação profissional da agência Infropress Restauração da Capela Gótica da Igreja de Nossa Senhora do Rosário arranca em Fevereiro e será concluída em Dezembro de 2019 Inforpress Futebol: Fabrício Duarte apita jogo de apuramento da Taça das Confederações AGP Le président Ali Bongo de retour au Maroc pour sa convalescence Inforpress Fogo: Segunda fase de reabilitação do Complexo Educativo Eduardo Gomes Miranda inaugurada na sexta-feira AIB Le Burkina veut améliorer la qualité de son climat d’affaire

PSE : un taux de concrétisation de 177 % (ministre)  


  17 Décembre      8        Economie (21983), Finance (3696),

   

De l’envoyé spécial de l’APS : Amadou Samba Gaye

Dakar, 17 déc (APS) – Le Plan Sénégal émergent (PSE) a enregistré un taux de concrétisation des bailleurs financiers de 177 %, a souligné le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.

« A l’heure du bilan de la mobilisation effective » des montants escomptés pour la mise en œuvre du PSE sur une période de 5 ans, « votre engagement a été bien au-delà de nos attentes avec un financement total de 6 606 milliards de FCFA réparties en 173 conventions signées, soit un taux de concrétisation des engagements financiers de 177% », a-t-il dit.

Ces « chiffres éloquents illustrent la grande célérité avec laquelle ces financements ont été mobilisés », selon Amadou B$a qui intervenait lors de la cérémonie d’ouverture de la 8e table-ronde des bailleurs de fonds du Sénégal à Paris.
Le 24 février 2014, la communauté des partenaires techniques et financiers avait annoncé « qu’elle allait mettre à notre disposition 3 729 milliards de FCFA, soit 6,5 milliards de dollars US », a rappelé Amadou Ba.

Le coût global du Plan d’actions prioritaires était chiffré à 9 685,6 milliards FCFA, soit 16,8 milliards de dollars US. Le financement attendu des Partenaires techniques et financiers (PTF) était évalué à 1 853 milliards de francs CFA.
ASG/BK

Dans la même catégorie