MAP SM le Roi préside la cérémonie d’inauguration de l’écosystème du Groupe PSA au Maroc, une nouvelle illustration de l’excellence du « Made in Morocco » INFORPRESS INSP garante que a mortalidade infantil no período neonatal não é alarmante mas sim um desafio – INSP INFORPRESS Jorge Santos considera que o Tribunal de Justiça da CEDEAO é um instrumento privilegiado para proteger os cidadãos INFORPRESS Ministro do Turismo defende trabalho articulado entre Governo e privados para que cruzeiristas gastem mais no país ANP Mécanisme d’évacuation d’urgence des réfugiés : plus de 1300 évacués de la Libye au Niger réinstallés (HCR) AIB Les archivistes, les documentalistes et les bibliothécaires dénoncent les difficiles conditions de travail AIB Le président du Faso Roch Kaboré « ne semble pas comprendre que la réconciliation nationale est la seule voie de salut pour le Burkina Faso » (Yacouba Isaac) AIB Burkina : Le président Kaboré reçoit un rapport sur la libre circulation des personnes et des biens ACI CONGO: NÉCESSITE POUR LES ETATS D’HARMONISER LES POLITIQUES POUR FAIRE RÉGNER LA SÉCURITÉ ACI CONGO: CÉLÉBRATION DU 25EME ANNIVERSAIRE DU PARTENARIAT POUR LA CONSERVATION DU PARC NOUABALE-NDOKI

PSE : un taux de concrétisation de 177 % (ministre)  


  17 Décembre      18        Economie (23980), Finance (3780),

   

De l’envoyé spécial de l’APS : Amadou Samba Gaye

Dakar, 17 déc (APS) – Le Plan Sénégal émergent (PSE) a enregistré un taux de concrétisation des bailleurs financiers de 177 %, a souligné le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba.

« A l’heure du bilan de la mobilisation effective » des montants escomptés pour la mise en œuvre du PSE sur une période de 5 ans, « votre engagement a été bien au-delà de nos attentes avec un financement total de 6 606 milliards de FCFA réparties en 173 conventions signées, soit un taux de concrétisation des engagements financiers de 177% », a-t-il dit.

Ces « chiffres éloquents illustrent la grande célérité avec laquelle ces financements ont été mobilisés », selon Amadou B$a qui intervenait lors de la cérémonie d’ouverture de la 8e table-ronde des bailleurs de fonds du Sénégal à Paris.
Le 24 février 2014, la communauté des partenaires techniques et financiers avait annoncé « qu’elle allait mettre à notre disposition 3 729 milliards de FCFA, soit 6,5 milliards de dollars US », a rappelé Amadou Ba.

Le coût global du Plan d’actions prioritaires était chiffré à 9 685,6 milliards FCFA, soit 16,8 milliards de dollars US. Le financement attendu des Partenaires techniques et financiers (PTF) était évalué à 1 853 milliards de francs CFA.
ASG/BK

Dans la même catégorie