AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 500 femmes de Bouaflé sensibilisées à la citoyenneté et à la culture de la paix AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Présidentielle 2020 : L’ONG ADSR appelle les jeunes de Gagnoa à être des porteurs de paix AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : les structures RHDP d’Agboville en ordre de bataille APS UNIVERSITÉ DE THIÈS : LA GRÈVE DU SAES DANS LE ’’PROCESSUS DE MATURATION’’ D’UNE JEUNE UNIVERSITÉ (RECTEUR) APS DES ACTEURS DE LA FILIÈRE MIL FAMILIARISÉS À DE NOUVELLES VARIÉTÉS AMÉLIORÉES ET HYBRIDES DE L’ISRA ANP Des hommes des médias et des FDS outillés sur la gouvernance et la réforme du secteur de la sécurité ANP Le Président Issoufou Mahamadou inaugure la route Bagaroua-Illela MAP Côte d’Ivoire: le gouvernement examinera l’octroi à l’opposition d’un poste de vice-président à la Commission électorale MAP Côte d’Ivoire/présidentielle : 7 morts dans des heurts près d’Abidjan MAP Nigeria: des hommes armés tuent 20 villageois dans le nord-ouest

RELANCE ÉCONOMIQUE POST-COVID : L’ADPME VA ACCOMPAGNER 120 ENTREPRISES


  22 Septembre      7        Economie (10032),

   

Kaolack, 22 sept (APS) – L’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADPME) va accompagner cent-vingt (120) entreprises négativement impactées par la pandémie de Covid-19, a déclaré M. Abdoulaye Faye directeur de la formalisation et de la génération d’entreprise.

‘’Nous avons décidé d’accompagner 120 entreprises touchées par la Covid-19 par des subventions qui vont de 5 à 20 millions pour pouvoir mettre et exécuter leur plan de relance’, a dit M. Faye en marge d’un atelier de l’ADPME.

Le choix a été fait sur un ensemble de 150 projets à partir d’un business plan qui est une sous-composante du projet de développement du tourisme et des entreprises qui vise à accompagner de jeunes entrepreneurs a mettre en place leurs projets.

Selon lui, les critères mis en avant pour le choix de ces entreprises sont liées à leur ancienneté (1 à 5 ans), d’existence, leur immatriculation au niveau national, la possession d’un registre de commerce et d’un ninéa mais également que ces entreprises n’aient pas plus de 250 millions de chiffres d’affaires et disposent un plan de relance qui ne dépasse pas les 20 millions.

Il souligne que pour réussir ce projet, l’ADPME va solliciter le service d’autres services étatiques pour encadrer ces jeunes entrepreneurs.

L’ADPME a eu dans la première édition à accompagner 146 entrepreneurs qui ont reçu des subventions entre 2 et 5 millions pour mettre en place leurs entreprises.

Cette première opération a permis la création de plus de 400 emplois a dit M. Faye jugeant la satisfaite car au départ l’objectif était de 200.

Dans la même catégorie