GNA Major Mahama: My brother was not among the alleged ‘killers’-witness GNA Government Committed to Building Educational Infrastructure- MCE GNA IYes Foundation donates to Lil Win’s GMIS ACP Visite de travail à Kinshasa du secrétaire général de FICR ACP Le gouvernement appelé à créer un écosystème entrepreneurial incitatif pour les jeunes entrepreneurs ACP Eugène Diomi Ndongala libéré sous conditions GNA Vodafone Ghana launches 4G to provide faster data services GNA Ghana’s macroeconomic outlook better than five years ago – IMF GNA Environmental disaster crawling into UWR « As you sow, so shall you reap » AIP Salon du livre de Paris 2019 : La Côte d’Ivoire explique l’absence du stand Pavillon des lettres d’Afrique

SCTP : ITB /Kokolo quitte Kinshasa pour Kisangani dans province de la Tshopo


  15 Mars      12        Economie (22838),

   

Kinshasa, 15 mars 2019 (ACP).- L’ITB Kokolo de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP) a quitté vendredi, la gare fluviale de Kinshasa en destination de la ville de Kisangani, dans la province de la Tshopo, avec plus de cent (100) passagers, 1.500 tonnes de ciments gris et des marchandises variées.

M. Kimu Mwepu, coordonnateur d’exploitation à la SCTP qui a assisté au départ du navire a indiqué que la reprise du trafic s’inscrit dans le cadre du programme de cents jours du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.

Le voyage actuel de Kisangani, a-t-il ajouté, marque la reprise effective et ce, de manière régulière des unités flottantes de l’entreprise sur le fleuve, selon un programme élaboré à cet effet.

La régularité du trafic fluvial par la SCTP est consécutive au contrat signé avec une cimenterie CIMKO installée dans la province du Kongo central qui consiste à acheminer 2.000 tonnes de ses produits à Kisangani et ce, chaque mois.

Il a, à ce sujet, annoncé le lancement sur l’axe Kasaï, du convoi Luberu d’ici la fin du mois en cours, avant de faire part d’une sollicitation de la cimenterie de Lukala (CILU) pour le transport du ciment vers Ilebo, dans la province du Kasaï.

Réagissant à la question sur l’écart mis entre le dernier voyage de l’ITB Kokolo et le présent convoi, le coordonnateur d’exploitation l’a attribué aux difficultés financières auxquelles la société fait face.

Le lancement du convoi Kokolo, a-t-il indiqué, intervient à un moment très difficile de la société, une situation caractérisée par l’insuffisance des recettes. « Il n’y a plus trois ans que la société a réalisé des recettes de l’ordre de près de 12 à 13 millions USD par mois, alors que présentement l’entreprise réalise à peine 4,5 millions USD, représentant le tiers des recettes que l’entreprise réalisées. »

Les usagers approchés par l’ACP, notamment les mamans commerçantes ont exprimés leurs satisfactions pour la reprise du trafic par ITB Kokolo, précisant qu’à son retour, le marché de Kinshasa sera inondé des vivres de grande consommation. Cette situation, ont-elles ajoutées, va influer sur les prix pratiqués actuellement et avec une fréquence régulière grâce aux unités flottantes sur le fleuve.

Dans la même catégorie