GNA Tetteh Quarshie Cocoa Farm receptive facility refurbished GNA GNA staff builds capacity for in-depth Election reportage GNA NDC accuses government of deliberately failing to activate Presidential Transition process GNA Afadjato South, Nkwanta North top open defecation free league table APS LE DÉBAT SUR LA QUALITÉ DU JEU CHEZ LES LIONS EST IMPERTINENT, SELON UN ANCIEN INTERNATIONAL APS NIAMEY PRÊTE À ACCUEILLIR LA 47ÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DE L’OCI ANG Desporto/Morreu Diego Armando Maradona ANG CPLP/Governança de água e os desafios de sustentabilidade debatidos na II reunião dos ministros ANG Covid-19/Erro de fabrico levanta questões sobre testes com vacina da AstraZeneca/Oxford ANG Brexit/Ursula Von Der Leyen não garante que se chegue a acordo com o Reino Unido

Société/ L’OCI dénonce la persistance des attaques orchestrées contre les symboles religieux et la personne du Prophète Mohammed (PSL)


  5 Novembre      10        Société (25243),

   

Djeddah, 05 nov. (UNA-AGP) – Le Secrétariat général de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) suit de près l’évolution et la récurrence de la publication des caricatures offensantes du Prophète Mohammed(PSL), tout en marquant son étonnement devant le discours politique officiel émanant de certains responsables français, discours qui est susceptible de nuire aux relations franco-musulmanes et est de nature à attiser la haine et le ressentiment en contrepartie de certains calculs partisans et d’hypothétiques dividendes politiques.

Dans un communiqué de presse reçu vendredi aux rédactions de l’Union des agences de presse de l’OCI (UNA), l’organisation pan islamique basée à Djeddah, en Arabie Saoudite, a annoncé qu’elle allait continuer à dénoncer et stigmatiser toute forme de moquerie et de sarcasme tournant en dérision les prophètes et les messagers (PSL) qu’ils soient musulmans, chrétiens ou juifs.

Le Secrétariat général de l’OCI a également déclaré une nouvelle fois qu’il condamne tous les actes terroristes perpétrés au nom de la religion tout comme il avait déjà condamné le crime odieux qui a couté la vie au professeur français
Samuel Patty, considérant que ce crime n’a pas été commis pour la cause de l’Islam ni, et encore moins, au nom des valeurs de tolérance et de mansuétude dont il est porteur et qu’il ne s’agit que d’un acte de terrorisme caractérisé perpétré par un individu isolé ou un groupe d’individus qui doit ou doivent être poursuivis et châtiés conformément aux lois en vigueur.

En même temps, l’OCI tient à dénoncer toute justification de l’humiliation des symboles religieux à quelque religion qu’ils appartiennent au nom de la liberté d’expression. Elle dénonce également l’amalgame répété visant à associer l’islam et les musulmans au terrorisme et appelle à la révision des politiques discriminatoires qui ciblent les communautés musulmanes et portent atteinte aux sentiments de plus d’un milliard et demi de musulmans à travers le monde.

Dans la même catégorie