ANG Transporte Marítimo/”Portugal vai instalar sistema de monitorização de embarcações da Guiné-Bissau”, diz PCA do IMP ANG Comunicação Social/ FAAPA capacita mais de 20 jornalistas de agências de notícias de países membros sobre “Verificação de Factos” em Rabat ACI Congo/Numérique: Plaidoyer pour la construction d’un incubateur à l’Internet haut débit gratuit pour les jeunes MAP Rabat: hommage posthume à l’écrivain congolais Henri Lopes MAP Addis-Abeba: Le Forum régional africain sur le développement durable entame sa 10e session avec la participation du Maroc MAP La Sierra Leone exprime son plein soutien à l’intégrité territoriale du Maroc et considère l’Initiative d’autonomie comme la seule solution « crédible, sérieuse et réaliste » à ce différend (Communiqué conjoint) MAP Le Rwanda veut réduire les cas de paludisme de plus de 75% d’ici 2025 AMI Séminaire sur le rôle des savants chinguitiens dans le renforcement des relations mauritano-koweitiennes AMI Conseil des Ministres : d’importantes mesures prises pour la relance du secteur des Pêches et la résolution des problèmes socio-économiques des populations de Dakhlet-Nouadhibou AIB Le CSC veut devenir un modèle en matière de port de tenues traditionnelles

Affaire or nigérien saisi en Ethiopie : Des investigations lancées et les personnes impliquées seront traduites devant la justice (Ministre)


  25 Janvier      52        justice (233),

 

Niamey, 25 jan (ANP)-Depuis quelques jours circule une information, selon laquelle une forte quantité d’or en provenance du Niger a été saisie à l’aéroport d’Addis Abeba en Ethiopie provoquant chez les citoyens nigériens diverses interprétations qui ont amené le Ministre de la justice a annoncé, dans une interview accordée à la radio nationale, que des investigations sont en cours et que les personnes impliquées dans cette affaire seront traduites devant la justice du pays.

Dans son mot introductif, le Ministre de la justice, Alio Daouda s’est félicité de l’occasion qui lui a été offerte pour parler de cette affaire d’or qui a tant défrayé la chronique au Niger et après le silence observé par les autorités à propos de la même affaire.

‘’Je m’en vais de prime abord vous dire que loin s’en faut, on ne peut pas observer le silence dans un contexte où nous sommes, parce que nous avons pris l’engagement d’une rédition de compte totale au peuple nigérien dont nous partageons l’engouement pour une justice de qualité et le traitement équitable de tous les citoyens devant le service public de la justice’’ a déclaré le Ministre de la justice qui a rappelé que ‘’depuis l’éclatement de cette affaire, la police judiciaire est saisie aux fins d’enquête, et l’enquête suit son cours’’.

C’est pourquoi, a-t-il dit, ‘’pour ne pas rester sans agir, on a agi par la cuisine de la Police judiciaire (PJ) qui est en train  de mener les investigations pour connaître l’origine de cet or et pour sa destination. Nous savons déjà que l’or serait saisi à Addis Abéba’’.

‘’Les personnes impliquées dans ce trafic vont être identifiées, et en cas de besoin, seront traduites devant les autorités judiciaires’’ a rassuré le Ministre de la justice qui a annoncé que ‘’d’ores et déjà, la PJ a été instruite pour utiliser son réseau Interpol pour voir dans les autres aéroports si il y avait eu des pratiques pareilles pour déterminer l’ampleur du phénomène de cet trafic d’or’’.

Ce même service de la police nationale va ‘’utiliser le même réseau Interpol pour s’assurer de la véracité de la saisine de cet or au niveau de l’aéroport d’Addis Abeba pour que la procédure tendant à son rapatriement soit engagée, car il faut qu’on ramène cet or pour que justice soit faite au peuple nigérien’’ a indiqué le Ministre Alio Daouda qui a reconnu qu’il est encore ‘’difficile de dire l’origine de l’or, mais nous avons quand-même une forte présomption de penser que c’est de l’or nigérien, et même s’il n’est pas du Niger, c’est de l’or acheté par des nigériens ou dans l’achat duquel les nigériens sont impliqués puisque ayant transité ou passé par l’aéroport Diori Hamani de Niamey pour aller à Addis Abeba où il serait saisi’’.

‘’Soit c’est de l’or d’origine nigérienne, soit c’est de l’or acheté par des nigériens, mais l’un dans l’autre, c’est difficile de dire le contraire, mais c’est de l’or qui a quitté notre territoire donc surement appartenant à des nigériens dont on ne sait pas pour le moment qui ils sont, mais on est maintenant à travers les investigations qui sont menées, en train de chercher à déterminer d’abord d’où vient l’or, à qui il appartient, et qui sont ceux qui ont assuré cet trafic pour sortir cet or du territoire pour l’amener à Addis où il a été saisi’’ a rassuré le Ministre de la justice.

Evoquant le cas des commissions rogatoires dans le cadre de cette affaire, le Ministre d’’indiquer que ‘’tout dépend, parce que quand on parle de commission rogatoire, ça veut dire qu’un juge d’instruction est saisi, c’est lorsqu’une juridiction d’instruction est saisie qu’elle profère des délégations soit à la police pour procéder au niveau interne, soit envoyer des commissions rogatoires aux juges des pays où l’or est saisi, et nous ne sommes pas arrivés à cette phase, il y a une phase qui peut être faite au niveau de l’enquête de police et c’est cette phase qui va permettre à la police si possible de se déplacer pour aller à Addis Abeba avec tous les moyens nécessaires pour rapatrier cet or, lorsqu’on aurait établi qu’il est d’origine nigérienne et que c’est en forme des droits de l’Etat du Niger où des nigériens que cet or a quitté le territoire national, ou l’a été par des personnes poursuivies devant les juridictions nigériennes pour des faits qualifiés d’infraction à la loi pénale’’.

Donc à en clair, a conclu le Ministre de la justice, ‘’il faut que la police puisse s’assurer de la véracité et de l’existence de cet or pour enclencher la procédure de son rapatriement qui sera fait soit à travers la police, soit à travers les juridictions d’instructions par le biais des conventions judiciaires que nous pouvons avoir avec les pays dans lesquels se trouve cet or’’.

Dans la même catégorie